Crachins
Crachins (Nouvelles fraîches de Bretagne)
Collectif (sous la direction de Gérard ALLE)
Note : 4 / 5.
Une dépression venue de...........
Une douzaine de nouvelles (comme les huîtres), treize auteurs (eh oui, pour écrire une nouvelle, ils se sont mis à deux!). Quelques écrivains connus, d'autres moins, mais ne comptez pas sur moi pour cafter, les connus et les autres. Enfilons nos imperméables, mettons nos masques de plongée, nos bottes en caoutchouc et trouvons un coin à l'abri de cette catastrophe naturelle qu'est le temps en Bretagne! J'allais oublier, découvrons ces nouvelles avec hélas plusieurs années de retard, ce recueil date de 2001.
En regardant de plus près (oui, il m'arrive d'étudier un livre avant de le lire et avant d'en parler!),
je me rends compte que de tous les auteurs répertoriés, je n'ai lu que Jean Kergrist.
Commençons par, il le dit lui-même le sergent recruteur, Gérard Allé et les recrues Nicolas de la Casinière, Léna Diraison, Pierre Fénard, Soaz Flaouch, Ronan Gorgiard, Thierry Guidet, Marie Hélias, Jean Kergrist, Dominique Lebsohn, Jean Marc Ligny et Michel Toutous. En avant marche.............
Dans « Le dernier Tango à Pont-Gwin », une fille est effarée par la conduite de sa mère, veuve, mais femme encore jeune et belle. Depuis que la mode est au bal rétro, celle-ci sort beaucoup et fait des efforts de toilettes, même des boucles d'oreilles! Méfiance donc, mais rien ne se passe comme prévu!
« Une bergère et trois commis », ne vous mettez pas dans cet état, il est effectivement question de faire la bombe, mais la bergère n'est pas forcément une bombe sexuelle!
L'argent n'a pas d'odeur, le mazout si, « Mazout-Frites » va apprendre à ses dépends que l'on peut trafiquer sur tout! Il a eu le nez creux pour le découvrir, mais il aura la langue trop bien pendue pour en profiter.
Désamour à Keramour dans « Postcocos contre néoruraux » la nouvelle qui laisse sans voix !
Un jour et sa nuit peuvent prendre plusieurs options, cela peut être «Un jour de foutre» film classé X sur une chaîne cryptée. Cela peut être un jour de gloire et une nuit d'ivresse alcoolisée pour le Bagad Kemper après un nouveau sacre à Lorient. Mais pour d'autres les sans grades et les sans grâces, ce sera une nuit qui aurait pu être de rêve et qui se terminera en cauchemar. La vie est dure.
« Les illuminés de l'abbaye de Bot-Gwenn », récit qui mêle congrégation religieuse, collaborateurs pendant la guerre et les rapports étroits entre les uns et les autres. Une femme y perdra la vie. Je vais vous dévoiler la fin :
- Faites confiance à la Providence.
Une statue féminine, un petit village, un peu de magouille et de marketing, et la vache à lait se transforme en pompe à fric.
Des Bretons, mais pas forcément typiques, la description des danseurs dans « Le dernier tango à Port-Gwin » est désopilante mais criante de vérité.
Mona, militante bretonne, est aux prises avec la police, c'est le jeu du chat et de la souris. Personne n'en sortira indemne.
« Fanch & François », deux identités pour un même homme, Fanch, c'est à Douarnenez chez lui où il passe ses vacances. François, c'est sur le passeport pour aller travailler sur les plates formes pétrolières en Afrique. Une très belle histoire pendant un rassemblement de vieux gréements. L'amour veut mettre les voiles, les autorités veulent qu'il n'y ait pas de vagues. Mais même quand la ville fait la fête, la terre tourne et pas trop rond hélas!
Un curé homosexuel, une femme sexuellement normale fumant de l'herbe et une bonne copine, le tout dans un monde futuriste où les voitures obéissent à des ordinateurs. Le coup de la panne d'essence pourrait faire rire mais pas sur un bord d'autoroute où quelques bandits de grand chemin rôdent!
Un dénommé Ank lui par contre se meurt d'amour, il en oublie même son travail. La mort dans l'âme, son employeur doit intervenir!
Une préface qui pour une fois est intelligente et lisible sans dévoiler ce qui mérite d'être voilé!
Une Bretagne des bistrots, mais pas de cartes postales, le festival et la musique, la campagne et ses magouilles électorales. Une Bretagne des grands voiliers et des grands profits, des kermesses paroissiales et des reines de beauté .
Rendez-vous bientôt pour le chant du cygne, ce qui pour une baleine est un monde!
« Grains » bientôt dans tout les bons bulletins météo! Enfin quand je l'aurai lu.
Extraits:
- Leurs rapports ont toujours été un peu comme ça aux deux frangines: néolibéralisme contre conservatisme familial.
- Elle a aussi au moins changé de gaine, pour porter ses seins en triomphe comme ça!
- Car l'énarchie avait ses ennemis.
- L'opération avait fait deux morts selon Bougrain-Dubourg, un et demi selon la police : un vigile et son clebs qui effectuaient leur ronde au mauvais moment.
- Ça y est. Je vais encore avoir le droit au couplet sur la collaboration pendant la dernière guerre. Mais j'ai vingt cinq ans nom de Dieu!
- D'accord, la morte c'est pas une vraie, mais quand même!
- Passager épisodique d'une réalité qui n'était plus la sienne.
- La vie réduite à une animation. Sur le port, les vieux faisaient partie du décor.
- Ce soir la musique bretonne mange dans un verre.
- Alors, c'était sans doute ce pays, ce pays lourd, patient......
- Alors cette fois ils font venir Mate ma tante...
- Je voudrais bien être pour la Bretagne, comme Laetitia Casta l'est pour la Corse, un portemanteau de la beauté bretonne.
Éditions : La Baleine. (2001)
(L'animal est en voie de disparition, la maison d'édition a hélas disparu!)