Cool Killer

Cool KILLER.
Sébastien DOUVER.
Note : 5 / 5.
Chronique du monde moderne !
Premier roman de cet auteur dont la quatrième de couverture m'indique que c'est un ancien journaliste et rédacteur en chef pour différents médias.
Ce roman commence par une scène inconcevable il y a quelques années. Un adulte circulant à trottinette meure écrasé entre un camion et une voiture, dans une rue de Paris. L'actualité récente nous prouve que cela est malheureusement possible.
Mais reprenons le fil de cette histoire, un homme Alexandre Rose, un jour où il est un peu en colère, bouscule volontairement un homme en trottinette, lequel périra dans l'accident. Un fait divers comme il s'en déroule souvent. Sauf que des touristes chinois ont filmé la scène, qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, en particulier sur INFONONSTOP. Alors Alexandre est contacté par Clotilde Collard, une stagiaire journaliste, qui, d'après quelques scènes circulant sur la toile, est ravissante, et tout à fait apte à soulager Alexandre de sa frustration sexuelle, car l' existence avec son épouse est loin d'être un long fleuve tranquille. En effet, Clotilde officie également sur la toile sous le pseudo de Princesse où elle s’exhibe pour quelques billets.
Pour plus de billets que les autres, il obtient le droit de parler sous le sceau de l’anonymat avec elle. Puis il quitte sa famille...
Alexandre se transforme alors en Robin des Bois moderne sous le nom de Cool Killer et se jure plusieurs choses « Détruire la société » et « Baiser Princesse ».
Pour son premier objectif il s'entoure de jeunes gens « Les Cool Auteurs » qui imaginent la mort d'un ou de plusieurs personnages (les garçons de café, par exemple). Il a mis au point un programme de recherche très performant au nom prédestiné CHIEN. Les drogues deviennent de plus en plus dures, la dernière sur le marché « La Zombie Dance » fait des ravages.
Bref, c'est loin d'être le meilleur des mondes, alors, il est plus que temps de faire le ménage ! Apparaît le Sodomisateur » et l'application « TRUEDREAM ».
Peu de personnages sympathiques dans ce chaos connecté ! 
En définitif le seul pour qui j'ai quelque estime est Alexandre Rose, car reconnaissons que sa famille (du moins telle qu'il la décrit), est un cauchemar au quotidien. Son boulot peu enthousiasmant, bref de quoi devenir fou, ou partir en croisade contre absolument tout ! Et c'est ce qu'il fait ! 
Pour le reste, entre un patron surnommé le « Flambeur », un psy l'éminent Gary Morin, un minot surdoué nommé Simon, une ministre de couleur, beaucoup de seconds rôles gravitent dans cette histoire pas si futuriste que cela.
Un roman absolument politiquement incorrecte, donc que j'adore ! C'est immorale, incorrecte, jouissif et complètement « barré » donc un chef d’œuvre.
Une satire acerbe de notre société actuelle et hyper connectée, un regard perçant et lucide sur ses petits ou énormes défauts. Décidément notre univers futur, celui décrit dans la littérature depuis des décennies ou même plus, est bien sombre ! J'ai eu parfois un peu de mal avec le langage moderne et technique employé.
Une découverte à lire absolument.
Extraits :
- Nous devrions tous avoir au moins un ami comme Flambeur : transpirant l'admiration. C'est mieux qu'un chien.
- Un crime parfait. Enfin heureusement que les flics ne disposent pas encore d'une IA comme CHIEN.
- Les seules traces sociales de son existence se trouvent sur Cool Killer.
- Le voilà l'intérêt des fauteuils design. Faire chier vos hôtes.
- Le débat et l'abcès de notre époque et sa version télévisée, son pus.
- On a changé de catégorie, tu comprends ?
- C'est simple,TRUEDREAM transforme n'importe quel texte en film.
- Un million. Un million de suicides des suites du TRUEDREAMGATE.
Éditions : Éditions de la Martinière (2019).