Le chein de

Le chien de Madame Halberstadt.
Stéphane CARLIER.

Note : 4 / 5.
Cachez-moi ce carlin que je ne saurais voir !
Auteur que je découvre avec ce roman. Il est le fils de Guy Carlier et a plusieurs romans à son actif.
Baptiste traverse une mauvaise passe. Écrivain, son dernier roman est au fin fond du classement chez Amazon. Son épouse l’a quitté pour leur dentiste commun. Elle réside désormais dans une belle maison à l’Isle Adam. La différence des moyens financiers est palpable. Il connaît bien le chemin de cette demeure, il y va incognito, cloîtré dans sa voiture, jumelles aux yeux. 
Un jour, sa voisine, Madame Halberstadt, qui lui a rendu beaucoup de services, vient le voir pour un renvoi d’ascenseur. Garder Croquette, son chien, un carlin, car elle doit se faire opérer des yeux. Contre mauvaise fortune bon cœur, il accepte.
Et soudain la chance lui sourit… son livre gagne des places chez Amazon. Il est témoin d’une scène de ménage entre son ex-femme et son dentiste d’amant…
Il espère se réconcilier avec sa belle…
Il rencontre une femme superbe qu’il connaissait de vue. Croquette est le sujet de la conversation, mais Baptiste panique un peu. Le nom du chien, il n’en est plus sûr, il répond « Courgette ». Mais cette femme dont il tombe amoureux, coup de foudre immédiat qui répond au nom de Lois, lui propose une promenade, samedi, à l’île Marrante, où un parcours, pour promener son chien est ouvert. Subjugué, sur son nuage, il accepte…
Et si Croquette était pour lui un chien porte bonheur ! Il en est persuadé, un de ses amis lui demande de lui prêter l’animal pour un combat de judo ! Un peu de chance serait la bienvenue.
Sa mère, dont le mari est parti pour un homme, et qui est dépressive depuis, lui avoue qu’elle est un peu responsable de l’embellie de ses ventes de livres…
Son éditrice, elle, jette l’éponge. Lois est partie voir son frère en Nouvelle-Calédonie, elle envoie Agnès, une amie, lui annoncer la mauvaise nouvelle…
Et Madame Halberstadt rentre de l’hôpital, et elle lui révèle une nouvelle surprenante…
Commence alors une autre histoire.
Beaucoup de personnages attachants dans cette histoire, à commencer par Baptiste, sa mère prête à tout pour récupérer son époux, la famille du copain d’enfance, même si Chacha son épouse est un peu rabat-joie. 
Beaucoup d’humour dans ce récit. Un bon moment, une lecture aisée et une satire du monde moderne.
Extraits :
- Elle avait grossi, souriait moins, s'accrochait à sa tablette comme une junkie à sa dose de crystal meth.
- C'est comme quand tu te promènes dans les rues du septième arrondissement. Tu te dis que les gens qui vivent dans des immeubles aussi beaux sont forcément heureux, mais pas du tout. Ils sont aussi malheureux que les autres. La seule différence, c'est qu'ils n'ont pas à se lever le matin.
- L'île Marrante n'est ni une île ni marrante.
- Mon monde s'écroulait comme New York ou Los Angeles dans les films de Roland Emmerich.
- Mon éditrice ne connaissait même pas le titre de mon roman.
- Elle avait la tête de quelqu'un qui vient de prendre une baffe.
- Putain, Cristina Cordula m'a retweetée.
- Greta accepte sans sourciller, d'autant qu'elle est sous Effexor-et au Gewurztraminer à dix heures du matin.
Éditions : Le Tripode (2019).