Bonbons
Dix bonbons à l’amante.
Julie-Anne De SÉE.
Note: 4 /5.

Amantes parfois amères.
Découverte de cet auteur grâce à ce recueil de dix textes et autant d’amantes. Des femmes prises ou éprises, dix destins hors-normes aux quatre coins du monde !
« L’amante venimeuse » ou ainsi vont les vits… Rouge-Cerise, une très belle femme qui ne manque pas de piquant ! Maîtresse manipulatrice, son dernier amant en date l’aura attendue. Il l’aura eue, elle se sera donnée toute une folle nuit ! Moment divin qui laissera des traces.
« L’amante au miroir » est autant un conte érotique d’une enquête policière concernant une femme aisée et l’achat d’un mystérieux miroir. Que se passe-t-il derrière ce miroir ? Deux femmes vont s’y brûler les ailes ! 
« L’amante travestie », les dessous du Bois de Boulogne qui peuvent se révéler être ceux de solides amitiés, sans aucuns  préjugés entre les « ouvrières du bois ».
« L’amante déflorée » vous entraîne dans la jungle amazonienne pour un conte d’un autre temps.
« L’amante de Tanaka-San », un veuf reprend goût à la vie dans le Japon moderne.
« L’amante séchée », une histoire brûlante de sexe à Pompéi, découverte dans les ruines de la ville ravagée par l’éruption du Vésuve. Mourir en faisant l’amour !
Comme toujours dans les recueils de nouvelles, les personnages sont nombreux.

Une correspondante dont le pseudo est « Cerise rouge », ce n’est pas forcément du gâteau ! Une jeune veuve qui constate que deux c’est mieux qu’aucun, une sœur découvre que son frère bien aimé n’était pas celui qu’elle croyait, une jeune femme qui attend la mort sous les balles de l’armée qui occupe son pays et qui a tué le jeune homme qu’elle aimait ! Clarisse ou Christian ? L’heure du choix sonnera peut-être un jour ? Une femme bafouée, mais qui un jour ne le supporte plus !
 Un bon livre érotique n’est pas uniquement une lassante succession de scènes de sexe. Ici nous avons affaire à un bon livre bien écrit. Du sexe, il y en a, beaucoup mais écrit avec  finesse et délicatesse.Il y a avant tout des récits et des personnages.
De France en Angleterre, d’Espagne au Brésil, des Indes en Israël, voyages au cœur des passions amoureuses ! On change aussi d’époque, de la Rome antique au monde moderne avec ce nouvel élément de rencontres qu’est Internet.

Extraits :
- Elle aimait la vie qu’elle croquait à belles dents, comme tous les hommes qu’elle collectionnait sans peine. Elle ne s’était jamais vraiment attachée à aucun, préférant aux queues des casseroles celles des mâles qui savaient la combler.
- Ainsi, depuis cette nuit mémorable d’avril, Pilar ne se partageait pas entre les deux hommes, elle les avait réunis. Leur parfaite connivence dans le plaisir des jouissances de la chair comblait chaque membre de leur trio.
- Quand tu seras assise, tu devras toujours avoir les jambes écartées et les yeux baissés. Tu ne regarderas jamais un homme dans les yeux. Si tu dois adresser la parole à quelqu’un en dépit du silence qui t’est maintenant imposé, tu n’utiliseras que le vouvoiement, y compris et surtout à mon endroit.
- Cette nuit je vais mourir. Ou demain, peut-être. Les rayons du soleil rasant qui crèvent de gros nuages commencent à poindre, déposant des reflets sanglants sur le lac du temple auquel j’appartiens.

- L’heure des « bilans » a-t-elle sonné ? C’est ce terme que l’on emploie lorsque l’on doit affronter le tribunal suprême auquel je ne crois pas mais qui peut-être n’est pas si loin.
- Cette même nuit, en rentrant tard dans sa petite maison, en dépit – ou à cause – des brumes d’alcool qui brouillaient sa vue, Katsuhiko Tanaka éprouva brutalement le désir d’une femme. De cuisses ouvertes d’une femme dans le bain, d’un sexe de femme, de la bouche d’une femme, des mains d’une femme pour masser tout son corps.
- De même, quatre corps saisis dans un enchevêtrement plus qu’explicite furent détruits en raison de leur caractère jugé obscène. Personne n’a jamais su qui étaient les clients des prostituées qui officiaient en ce lieu de débauche.
Éditions : Tabou (2015)