14 mai 2006

EGAN Desmond / Peninsula

PeninsulaDesmond  EGAN.Note:  4,5 / 5.Failte Abhaile*Court recueil d’un des meilleurs poètes irlandais contemporains, Desmond Egan étant né à Athlone en 1936.Dans ce recueil, ses poèmes sont concentrés dans la péninsule de Dingle, à l’ouest de l’Irlande face aux îles Blasket, îles abandonnées, vidées de ses habitants en 1953.Il nous parle de la vie de tous les jours, dans cette région où le gaélique est la langue dominante. Dans "La grande Blasket", il en appelle aux trois grands écrivains du lieu, O’Criomhtain,... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mai 2006

GRALL Xavier / La fête de nuit, le barde imaginé

La Fête de nuit, Barde imaginéXavier Grall.Note: 5/5.Fest-noz et Ankou.Unjour de 1972 ou 1973 j’ai fait 2 achats : un 33 tours, "La blanche hermine " de Servat et "La fête de nuit " de Grall. Plus de 30 ans après le disque est devenu CD, le livre maintes fois prêté mais pas toujours rendu est une édition des années 1980, j’écoute toujours l’un et relis toujours l’autre. Je suis arrivé à Paris, j’avais 7 ans et les vacances, c’était une vieille maison sur la côte, mais la vie de... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 18:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2006

SHERIDAN Sara / Le Labyrinthe

Le labyrinthe Sara SHERIDANNote 3Libby et Becka.Sara Sheridan est née à Glasgow. "Le Labyrinthe" est son premier roman. Il me semble qu’elle est apparentée à Jim et à Peter Sheridan, écrivains et metteurs en scène.A la manière de Thelma et Louise, deux femmes en cavale entre l’Irlande et le Royaume-Uni.Libby est Nord irlandaise de Belfast, architecte parce que "Les maisons disparaissaient autour de moi quand j’étais petite". Fille d’un couple mixte, catholique et protestant, sa propre maison a... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mai 2006

TIZON Héctor / La maison et le vent

La maison et le vent Hector TIZON Voyage d’exil. Note 3,5 En période de "délocalisation littéraire", un petit tour par l’Argentine avec ce court récit. Un homme dont nous apprenons que son épouse et sa fille son décédées, veut quitter l’Argentine pour la Bolivie, nous suivons son périple dans des régions inhospitalières, lointaines et très pauvres. Il s’ensuit un défilé de personnages hauts en couleurs au comportement étrange pour le narrateur. Cet homme par exemple qui abat sa mule d’un coup de... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2006

ENGUEHARD Françoise / L'île aux chiens

L'Île aux chiens. Françoise ENGUEHARDNote: 5 /5.La fin d’une époque.La vie d’une famille dont les parents ont quitté la misère et la Bretagne à la fin des années 1880 pour Saint-Pierre-et-Miquelon puis ensuite pour l’île aux Chiens. Nous les suivrons dans leur vie de tous les jours marquée par les drames de la mer, de la guerre et aussi de la vie quotidienne avec la mort, souvent jeune dans ces îles au climat éprouvant.Marie-Jo est allongée avec son petit-fils dans sa maison de l’île aux Chiens, veuve depuis plusieurs années. Elle... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 15:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2006

HEANEY Seamus / La lanterne de l'aubépine

  La lanterne de l’aubépine.Seamus HEANEY.L'île escamotable*Note: 4 / 5.La lanterne de l’aubépine est un petit recueil de même pas 100 pages, format modeste, mais n’est en aucun cas un petit livre. Heaney y parle magnifiquement de sa mère dans "Le vide", le poème le plus long de l’ouvrage.Seamus Heaney, prix Nobel de littérature est le parfait exemple des contradictions irlandaises. Il est catholique, mais né dans le Nord. Il revendique sa nationalité irlandaise "Soyez prévenus, mon passeport est vert". Comme tout poète ou... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2006

O'REILLY Sean / La ballade de Dublin

La ballade de Dublin Sean O'REILLY Note 3Enfer sur Liffey.Premier roman traduit en Français d’une jeune écrivain né à Derry. Un livre sombre sur un Dublin crépusculaire, une ballade pas très agréable sur un sol pavé de mauvaises intentions.Le Dublin des marginaux, des clandestins, des gangs et de la drogue.Boyle, un ancien de L’I.R.A., après avoir purgé 8 ans de prison tente de refaire sa vie dans le Sud où il a repris ses études. Il sombre peu à peu dans la paranoïa et la folie. Quels sont ses rapports avec la... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2006

Mc INERNEY Jay /Bright Lights, Big City.

McINERNEY Jay.Bright Lights, Big City. ou Un oiseau de nuit.Note : 2/ 5.Le courant n’est pas passé ?Le début n’est pas lumineux, mais cela tient la route. Puis j’ai eu l’impression que l’auteur commence son livre dans la clarté, puis fait le milieu en s’éclairant à la bougie et qu’il termine l’écriture le jour de la panne d’électricité géante de New-York. Et que son inspiration suit le même rythme !Encore une fois la 4ème de couverture parle de livre culte (inculte ?)et fait la comparaison facile avec Bret Easton... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2006

MEANS David / De petits incendies

David MEANS.De petits incendies.Not : 4 / 5.De petits incendies, de grands incidents.Premier recueil de nouvelles pour ce jeune américain, récits très noirs, pleins de morts, souvent violentes. Une lecture qui n’est pas de tout repos, limite déprimante.Vous ne verrez plus le train de la même façon après avoir percuté un corps dans un tunnel, le chauffeur est traumatisé, pour rien peut-être ? Comment un homme faisant l’amour à sa maîtresse peut-il être amené à penser à la noyade de son frère ? Un chantier, pour raison d’économie... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2006

VILLASENOR Daniel / Le Lac des orphelins

Le lac des orphelins. Daniel Villasenor Note 4 Les quêtes de Zach Seul roman traduit de ce jeune écrivain américain d’une quarantaine d’années. Un roman à lire, pour ses personnages attachants et fragiles. L’écriture n’est pas non plus évidente, les retours en arrière sont nombreux et les phrases de Zach, ne sont que des sortes de gribouillages, reflets d’une fausse routine et d’une âme survoltée Zach et Samuel, un enfant, voyagent en tricycle, ils partent en Arizona rechercher la mère de Zachary, une indienne... [Lire la suite]
Posté par eireann yvon à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]