COUV-Anarchy-in-the-USE-PL1SITE

Anarchy in the U.S.E.
John KING.
Note : 5 / 5.
Welcome to the U.S.E.
Auteur britannique né en 1960, il est entre autres célèbre pour son roman, adapté au cinéma « Football Factory ».

L’Europe des états n’est plus. Une société privée United State of Europe est à la tête du vieux continent. Une société dont le but principal est de faire un maximum de profit pour un minimum de gens haut-placés ! La démocratie et la déontologie politique ont disparu des dictionnaires ! Le but déclaré est de faire rentrer la Grande-Bretagne dans le rang. Car dans les îles britanniques il y a une certaine résistance.
L’histoire a été revisitée, la Grande-Bretagne était responsable de la guerre de 39/ 45.
La pédophilie est plus que toléré
e et les enfants portent un logo « Saviles » !
Rupert était en poste à Londres, son rêve et son but ultime étai
ent un poste à Bruxelles. Mais il profitait malgré tout de son statut. Il était Rupert dans la journée et Rocket durant ses nuits de débauche.  Les paumes des mains, qui sont maintenant connectées, remplacent les téléphones portables
La musique est un retour en arrière, les Rubettes, Abba et un débutant Elton John !
Dans les banlieues ou en dehors de Londres, une certaine résistance 
s’est organisée. Pour Kenny, c’est au tour des livres d’être maintenant interdits. Il tente de les sauvegarder, pour cela, il doit aller à Londres, voyage qui ne sera pas de tout repos et qui nécessite certaines précautions. Comme la pose d’une fausse connexion sur la paume de sa main.
Les chemins de tout ce beau monde vont finir par 
se croiser ! Pour le bonheur ou le malheur de certains.
Les personnages principaux sont classé
s en deux catégories, les modernes ou les anciens, gardiens des traditions.
Chez les modernes, un des principaux est Rupert le Crate qui devient Rocket la nuit. 
Il aime bien user et abuser de Polesta, une sexeuse de haut vol un peu curieuse. Son supérieur est le contrôleur Horace, dont il rêve de prendre la place.
Du côté des prolétaires britanniques, Kenny et ses amis, rebelles nostalgiques des temps anciens. Imaginez un pub britannique où la pinte est interdite !
Á la fin de la lecture de ce livre passionnant, la question est la suivant
e: si c’est ça la nouvelle Europe et donc la vie qui nous attend, très peu pour moi ?
John King qui est Anglais choisi
t sans ambiguïté son camp, et je le comprends !
Un clin d’œil au film « Orange mécanique » :
- Un peu à l’écart se tenait un droog en grand apparat avec sa devotchka peroxydée.
Beaucoup d’inventivité dans le vocabulaire,
les Crates, les Contrôleurs, les Supers, les sexeuses et les sexeurs, les Bons Euros, les 
deytes.
Un peu d’humour, Kenny et un de ses amis, dans une camionnette pleine de livres, objets interdits sont arrêtés par deux membres des forces de l’ordre qu’ils soudoient en leur offrant deux livres, ce qui leur fait dire :
- Il m’a confié après qu’il regrettait que les flics n’
aient pas été accompagnés d’un collègue, parce qu’ils avaient un exemplaire du Troisième policier dans la camionnette. (Chef-d’œuvre de Flann O’Brien).
La quatrième de couverture nous annonce la couleur, ce roman est 
un hommage à « 1984 » de George Orwell, au « Meilleur des Mondes » d’Aldous Huxley et à « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury. Que des romans cultes. Et j’espère que celui-ci le deviendra !
Extraits :

- Le contrôleur Horace était le meilleur modèle dont un jeune Crate pouvait rêver. Et l’ambition de Rupert était sans limites.
- L’État finirait bien par les persuader, l’
État finissait toujours par convaincre.
- Les rebelles gallois, écossais et irlandais étai
ent en soi une plaie, mais les Anglais surpassaient ces dégénérés dans la pensée incorrecte et leur amour commun pour l’ultra violence.
- Il se retrouva jeune homme, debout sur la promenade d’une ville côtière. Dans une Angleterre qu’il avait 
contribuée à détruire.
- C’était là que Winston Churchill et ses copains meurtriers avaient déclaré la guerre aux démocraties allemandes et françaises dans les années 40, tirant profit de leur puissance militaire au détriment des pacifistes continentaux.
- C’était une ravissante deyte, et il était clair qu’elle adorait fucky-fucky.
 
Éditions : Au Diable Vauvert (2022).
Titre original : The Liberal Politics of Adolf Hitler.
Traduit de l’anglais (Angleterre) par Diniz Galhos.
Autres titres de cet auteur sur ce blog :

Skinheads.
White Trash.
Football Factory.