LE-SANG-DES-BÊTES_PL1SITE
Le sang des bêtes.
Thomas GUNZIG.

Note : 4 / 5.
Quelle vacherie la vie !
Troisième œuvre de cet auteur natif de Bruxelles chroniquée sur ce blog.
Tom, le personnage principal de ce roman, est ce que l’on peut appeler un balèze. Balèze, un peu vulnérable malgré tout. Adepte de musculation, il travaille comme vendeur dans un magasin de compléments alimentaires pour bodybuilder.
Un soir il est témoin d’une scène qui lui déplaît, un homme brutalise une jeune femme, il n’intervient pas.
Autour de lui ce n’est pas non plus la joie. Avec son épouse, c’est la routine, son fils Jérémie, qui a quitté sa petite amie, la magnifique Jade, pour revenir vivre à la maison. Maurice, son père, vient aussi s’installer chez le couple. C’est un peu le surpeuplement !
Tom revoit la même scène de violence sur cette jeune femme, mais là il intervient, et invite la jeune femme à venir passer quelques jours chez lui. Elle dit se nommer N7A et dit que l’homme qui la brutalise est son propriétaire !
Mais pendant le premier repas, la jeune femme est paniquée, elle refuse de manger des boulettes de bœuf ! Et elle annonce qu’elle est une vache ! Consternation et drame entre Tom et Mathilde, il part avec N7A et ils vont s’installer dans la boutique. C’est mieux que la rue, mais c’est une solution temporaire. Ils partent alors vivre chez Jade, l’ex-petite amie de son fils.
Mais là, toute la famille débarque, et ce sont encore des disputes permanentes aux moindres prétextes. Tom apprend alors un détail sur ses ascendances !
Dans la nuit, N7A disparaît et Tom fait le bilan de sa vie, ses débuts dans les salles de sport…
Puis il retrouve par hasard l’homme qui maltraitait ce qu’il pensait être une belle jeune fille, et il le suit dans l’espoir de revoir celle-ci.
Et il la revoit.
Peu de personnages dans ce roman. Une famille : Tom le mari, qui découvre le secret de sa naissance, son épouse Mathilde, entre eux le temps a fait son œuvre, les disputes sont nombreuses.
Son fils Jérémie, qui a un gros chagrin d’amour, sa copine Jade l’a trompé, le père Maurice, rescapé de la vie, est atteint d’un cancer.
Qui est en réalité la mystérieuse N7A, une femme ou une vache ayant une apparence très féminine ?
Un livre original et parfois dérangeant quand l’auteur fait l’inventaire des bêtes tuées légalement pour nous servir de nourriture.
Une fin déroutante.
Extraits :
- Même quand tu crois que tu es sauvé, le pire peut encore arriver.
- Avec ses cheveux roux et ses yeux clairs, elle avait plus le type irlandais que syrien ou irakien.
- Et si jamais il revient me chercher, vous me rendrez ?
- Toute la soirée il m'a regardé comme s'il voulait s'accoupler avec moi. Je me suis dit que ça allait peut-être poser un problème.
- ... Tom la trouva d'une beauté extraordinaire, son visage avait les couleurs d'une gourmandise enfantine, une peau laiteuse constellée de taches de rousseur, des lèvres d'un rose de friandise.
- En vingt-quatre heures, l'action héroïque qu'il pensait avoir posée avait fait de sa vie un torchon pathétique.
- Je suis une vache génétiquement modifiée qui ressemble à une jeune femme et mon nom est un numéro de série !
- Ça fait soixante-cinq milliards d'animaux tués par an ! Et encore, ces statistiques ne tiennent pas compte du braconnage, par exemple.
- N7AAA! AMÈNE-TOI !!!! IL EST REVENU, puis il les regarda avec mépris.
Éditions : Au Diable Vauvert (2022).
Autres titres de cet auteur sur ce blog :
Manuel de survie à l’usage des incapables.
Feel Good.