De-sang-froid
De sang froid*.
Truman CAPOTE.

Note : 5 / 5.
Meurtres et châtiments.
Célèbre roman de Truman Capote, écrit d'après un fait divers sordide qui coûta la vie à quatre personnes. Mais qui fît au total six morts, celles des deux assassins furent exécutés.Livre en 4 parties :
Les derniers à les avoir vus en vie. Personnes inconnues. Réponse. Le coin.
Nous sommes le 14 novembre 1959 à Holcomb dans le Kansas, dans ce que l’on nomme la « Bible Belt », bled où il ne se passe pas grand-chose.
Alors quand on découvre quatre membres de la famille Clutter massacrés, c’est la consternation. Les victimes sont : le père Herbert « Herb » Clutter, son épouse Bonnie, qui a des soucis de santé, deux de leurs quatre enfants, Nancy, seize ans et Kenyon, quinze ans. Eveanna et Beverly, qui sont adultes, ont quitté la ferme familiale.
La famille était aisée, pas très riche, alors pourquoi ? Faut-il chercher dans l’entourage proche le petit ami de Nancy ? L’hypothèse d’une erreur des assassins est également évoquée, mais cela n’est guère plausible non plus.
En parallèle nous suivons les vies de Perry Smith et Dick Hickock, êtres dissemblables, mais des enfances qui ont pas mal de points communs. Petites délinquances, prison, puis la descente aux enfers commence…
Nous suivrons Truman Capote jusqu’à la conclusion de ce fait divers, la pendaison des deux coupables !
Énormément de personnages dans cette tragique histoire.
L’auteur du livre, Truman Capote, partie prenante tentant de rester au dessus de la mêlée, mais qui finit par se lier d’amitié en particulier avec le policier Alvin Dewey et aussi avec Perry Smith, l’un des deux assassins.
Perry Smith, la trentaine, déjà bien cabossé par la vie, tout juste sorti de prison, va retrouver un ancien co-détenu, Dick Hickock. Il l’admire pensant que c’est un dur, alors que non. En plus ce dernier a des problèmes sexuels qui déplaisent à Perry. En effet Dick avait prévu de violer Nancy, mais Perry s’y était fermement opposé. Un troisième détenu a joué un rôle important dans ce massacre : Floyd Wells, ancien ouvrier de la ferme d’Herb Clutter en cellule avec Dick Hickock. Il lui a, semble-t-il, dit qu’il y avait un coffre plein d’argent liquide dans la maison. Assez pour transformer deux minables en tueurs sans états d’âme.
C’est très bien écrit, très précis, ce livre est le résumé de 8000 pages de notes manuscrites.
Un très grand reportage qui occupât plusieurs années de la vie de Truman Capote.
Un livre documentaire qui se lit comme un roman policier, car c’est une enquête policière pour ce que l’on peut appeler un crime sordide, car comme très souvent la chasse au trésor se termine par un butin dérisoire. Genre que les Américains nomment un
roman non fonctionnel appartenant à la catégorie du  « true crime ».
Truman Capote sera marqué à jamais par cette enquête.
Dans un livre de correspondance, « «Un plaisir trop bref (lettres)» il écrit ce qui suit :
« Perry et Dick ont été pendus mardi dernier. J’étais là parce qu’ils me l’avaient demandé. Ce fut une épreuve atroce. Dont je ne me remettrai jamais complètement. Je vous en parlerai un jour, si vous pouvez le supporter. »- Lettre à Cecil Beaton, 19 avril 1965.
Un grand livre, témoignage d’une époque et un regard sur la justice américaine et ses méthodes.
Extraits :
- Jusqu'à un matin de la mi-novembre 1959, peu d'Américains-en fait peu d'habitants du Kansas-avaient jamais entendu parler de Holcomb.
- À ce moment-là, dans Holcomb qui sommeillait, pas une âme n'entendit les quatre coups de fusil qui, tout compte fait, mirent un terme à six vies humaines.
- Puis, portant la main à son chapeau, il se dirigea vers la maison et la journée de travail, sans savoir que ce serait la dernière.
- En raison de la tragédie inattendue et parce que de nombreux parents étaient venus d'endroits éloignés, le jeune couple avait décidé de se marier samedi.
-  Il faut avoir quelque chose qui ne tourne pas rond pour faire un truc comme ça, dit Perry.
- C'était Perry. Je ne pouvais pas l'arrêter. Il les a tués tous.
- Peut-être simplement que les Clutter étaient ceux qui devaient payer pour les autres.
Éditions : Gallimard (1966) Folio pour la version poche.
Titre original : 
In Cold Blood : A True Account of a Multiple Murder and Its Consequences (1965).
Traduit de l’anglais par Raymond Girard.
*Récit véridique d'un meurtre multiple et de ses conséquences.
Autres titres de cet auteur sur ce blog :
Musique pour caméléons.
Un arbre de nuit et autres histoires.