Au Sud (2)
Au Sud de nulle part.*
Charles BUKOWSKI.

Note : 4 / 5.
Au sud ou au nord, c'est du pareil au même !

Un recueil de vingt sept textes du grand Charles Bukowski qui traîne dans mes livres à lire depuis plusieurs années, je pense. Alors je m'y colle !
M'armant d'un grand courage, je vais vous donner les titres des nouvelles, mais ne vais pas vous parler de toutes!
Solitude. Tap tap contre le rideau. Paradis interdit. Politique. L'Amour pour $17,50. Deux pochards. Maja Thurup. Les Tueurs. Un homme. La Classe. Arrêtez de lorgner mes nénés, mister . À propos d'un drapeau vietcong. Tu ne sais pas écrire une histoire d'amour. Guerre et Taule. Pittsburgh Phil and Co. Dr. Nazi. Le Christ à patins à roulettes. L'Expéditionnaire au nez rouge. Le diable était en chaleur. Tripes. "Un boulot comme un autre". Voilà ce qui a tué Dylan Thomas. Pas de cou et mauvais comme une teigne. Les morts aiment ainsi. Tous les trous du cul de la terre et le mien et Confessions d'un homme assez fou pour vivre avec des bêtes.
Des textes courts, bref des brèves de comptoirs à la Bukowski.
« Solitude ». Une femme, un jour trouve sur une voiture le message suivant « JE CHERCHE UNE FEMME ». Pourquoi répondre ou pourquoi ne pas répondre ? Elle répond. Est-ce la bonne solution ?
« L'Amour pour $17,50 ». Une petite amie est supplantée par une poupée gonflable ! Était-elle si gonflante que cela ?
« Les Tueurs ». 
Deux hommes sont en route pour un vol, mais cela dégénère, en viol et assassinats. La fin est d'un cynisme absolu.
« 
 Arrêtez de lorgner mes nénés, mister ». Avec ce texte Bukowski nous amène à la conquête de l'Ouest Américain dans les pas de Gros Guss. Celui-ci est ce que l'on pourrait qualifier de bien membré. Au point de faire perdre la tête à une jeune fille qui pourtant ne voulait pas qu’il lui lorgne les nénés. Parfois femme varie, son petit ami en fera l'amère expérience.
« 
 Le diable était en chaleur ». Il est prudent de ne pas revenir avec un diable en chaleur chez soi. Il pourrait vous griller la politesse avec votre compagne ! C'est un chaud lapin.
Je vous laisse découvrir le reste de ces récits plein de sexes et d'alcools.

Henry Chinasky est le narrateur principal de ces récits fortement autobiographiques.
Beaucoup de personnages en tout genre passent au fil des pages, peu sont dans la normalité, femmes et maîtresses, joueurs et buveurs, condensé de l'univers des laissés pour compte de l'Amérique triomphante. Il est également question d’écrivains célèbres comme Ernest Hemingway ou Dylan Thomas.
Ginsberg fait un passage éclair, car ses tarifs pour une lecture sont supérieurs à l'écrivain de « 
Tu ne sais pas écrire une histoire d'amour ».
La Sainte trilogie à la Bukowski, (par ordre alphabétique) alcool, courses de chevaux et bien sûr le sexe ! C’est cru, ordurier, parfois vulgaire mais jubilatoire !
Âmes sensibles, puritains de tous poils, passez votre chemin !
Extraits :
- Y a des types qui aiment baiser des emmerdeuses, moi pas.
- Mon ami m'a demandé de prendre le bus avec lui jusqu'à San Diego, ajoutant que c'était peut-être la dernière fois qu'on se voyait. Il avait raison.
- Brenda était bien roulée. Ses seins avaient tendance à s'affaisser, mais elle possédait de belles jambes, et un cul superbe.
- Financièrement parlant, il valait manifestement mieux avoir une chatte qu'une queue.
- Si, il bandait. Il bandait tout le temps. Mais il ne savait pas comment rendre une femme heureuse, tu vois.
- Tu es fini. Les thèmes sont limités, très limités. Tu sais pas écrire une histoire d'amour tu sais même pas écrire une histoire d'amour décente.
- D'accord, je suis un type à problèmes. D'ailleurs je me considère comme responsable de la plupart de mes problèmes.
- En ce qui te concerne, je suis Dieu. Et je suis un dieu qui n'est pas prêt à pardonner les péchés de débiles profonds.
- 7 h 20. Il lui fit signe d'apporter une autre bière. Elle se pointa en souriant, tenant la bière devant ses seins. On ne pouvait pas s'empêcher de l'aimer comme ça.
Éditions : Grasset & Fasquelle (1982)/ Le livre de poche.
Titre original : South of no North Stories of the Burried Life (1973).
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Brice Mathieussent.
Autres titres de cet auteur sur ce blog :
Contes de la folie ordinaire.
Sur l'écriture.
Factotum.
* Contes souterrains