cochrane vs cthulhu

Cochrane vs Cthulhu.
Gilberto VILLARROEL .

Note : 4,5 / 5.
Vingt milles tentacules sous les mers.
Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu de romans dits « maritimes ». Depuis le temps où j’avais été membre du jury « Livre et mer » au salon du livre de Concarneau en 2016.
Livre en trois parties :
1°) Lord Cochrane. 2°) Cthulhu. 3°) La bataille de R’lyeh.
Ce récit comme au fort Boyard… pas d’inquiétude nous ne sommes pas un samedi soir sur Antenne 2, mais des siècles plus tôt, à la mi-avril 1815.
La France vit une période troublée, Napoléon tente de retrouver le pouvoir, le fort Boyard en compagnie de plusieurs autres forts défend la ville et surtout l’arsenal de Rochefort.
La garnison de fort Boyard a fait plusieurs prisonniers britanniques et parmi ceux-ci, l’ennemi numéro un de la marine française, Lord Thomas Cochrane (10e comte de Dundonald).
Celui-ci est en effet le responsable d’une des pires déroutes des navires de la marine royale française, la bataille de l'île d'Aix, appelée "Les brûlots de l'Île d'Aix".
Mais est-ce vraiment une capture ou un simulacre ? N'est-il pas dans la place pour espionner ?
Le commandant de la garnison, le capitaine Eonet de la Garde Impériale, se réjouit de cette capture, mais un peu vite, semble-t-il. Lord Cochrane tente bien de s'évader, tentative qui échouera, mais qui semble avoir réveillé des forces maléfiques.
Une lutte sans merci s'engage alors entre la garnison du fort et les hommes de Lord Cochrane contre un mystérieux ennemi et ses alliés, des oiseaux noirs qui sont, comme leur couleur l’indique, de mauvaise augure.
Dans la nuit, une île, ou ce qui semble être une île, apparaît au loin...
Lord Cochrane, plusieurs hommes et un des frères Champollion vont en reconnaissance...
Beaucoup de personnages, parmi eux à tout seigneur (de la mer) tout honneur Lord Thomas Cochrane, marin, ennemi redoutable et redouté, inventeur et précurseur de la marine à vapeur.
Le Breton Eonet, capitaine et commandant du fort, est un fidèle de Napoléon, rescapé de multiples champs de batailles.
Le commissaire Durant, être arrogant représentant personnel de l'intendant Fouché, les frères Champollion sont également missionnés par l'Empereur, mais dans quel but ?
Le commandant du fort, le Capitaine Eonet, un Breton (qui n’est pas marin) sera pris avec ses hommes dans une lutte à la vie à la mort contre des créatures venues d'ailleurs ou du fond des temps .
Je parlais en début de chronique de roman maritime, mais en réalité c’est un joyeux mélange, mais très réussi, de beaucoup de choses ! Roman maritime donc, historique aussi car nous sommes durant la période des 100 jours de Napoléon. Scientifique grâce à la présence des frères Champollion tentant de déchiffrer des mystérieux hiéroglyphes. Et surtout du roman fantastique avec la présence venue du fond des temps du monstre endormi CTHULU !
Une découverte et un roman plein de rebondissements de la première à la dernière page.
En fin d'ouvrage, après le classique épilogue, nous trouvons des notes historiques, des notes de l'auteur, et bien entendu les remerciements.
Extraits :
- Vous n'avez désormais comme avenir que l'échafaud à Paris ou la prison à Londres ! Que de talent gâché !
- Je ne sais pas si nous pouvons qualifier cette créature d'«homme », commenta le médecin, sans cesser d'examiner le cadavre.
- Savez-vous si cette pierre est, en réalité, une lettre d'amour, un vieux journal… ou un décret royal ?
- Le tremblement de terre commençait.
- Quand ils entrèrent dans le brouillard, le vent disparut et l'atmosphère devint tiède. Même s'il se trouvait en pleine mer, l'air était vicié, comme celui d'une cave ou d'un cellier.
- C'est cela. Dans sa demeure de R'lyeh la morte, CTHULU rêve et attend.
- Et ce que la garnison de fort Boyard entendait en ces moments-là était le bruit de sa respiration, qui se déployait à travers la baie, qui envahissait tout, comme une mise en garde, un avertissement ou un appel. L'appel de Cthulu.
- Les guérilleros espagnols ont bien fait de vous surnommer le diable ! C'est vraiment ce que vous êtes…, finit par dire le capitaine Eonet.
Éditions : Aux Forges de Vulcain (2020).
Titre original: Cochrane vs Cthulhu (2016).
Traduit de l’espagnol (Chili) par Jacques Fuentealba.