Cronopes
Julio CORTÁZAR.

Note : 3,5 / 5.
Histoires loufoques !
Auteur argentin né à Ixelles en 1914 et mort à Paris en 1984 que je découvre avec ce recueil de nouvelles. Il a longtemps vécu en France mais n'écrivait qu'en espagnol.
La présentation que j'aime beaucoup de ce livre est la suivante :
Ce livre contient le suivant assortiment :
Manuel d'instructions, Occupations bizarres, Matière plastique, Histoires de Cronopes et de Fameux". 

Dans «  Manuel d'instructions », on apprend beaucoup de choses... parfois utiles comme pleurer, pour apprendre la façon d'avoir peur. Ou l'art et la manière de bien monter un escalier. L'auteur nous parle aussi de choses dont nous n'avons pas l'usage comme des instructions pour tuer des fourmis à Rome. Il joue aussi au critique de la peinture classique avec comme exemple « Portrait d'Henry VIII d'Angleterre par Holbein. Dont je vous livre les premières phrases :
- On a voulu voir dans ce tableau une chasse à l'éléphant, une carte de la Russie, la constellation de la Lyre, le portrait d'un pape déguisé en Henri VIII, une tempête dans la mer des Sargasses, ou ce polype doré qui pousse à la latitude de Java et qui sous l'action du citron éternue faiblement et trépasse dans un léger soupir.
Je pense que je vais de ce pas essayer de revoir ce fameux tableau. !
« Occupations bizarres ». Elles foisonnent, entre autres et je vais résumer sinon ma chronique va finir par avoir (façon de parler) plus de pages que le livre !
« Perte et récupération du cheveu » à déconseiller aux chauves.
« Les pose-tigres » qui n'ont rien à
voir avec les filles qui posent des lapins.
« Matière plastique ». Bon tout le monde maintenant a un a priori contre cette matière polluante. L'ensemble des textes ici présents
ne vont pas beaucoup éclairer votre lanterne ! Ni la mienne non plus. Surtout qu'il n'est pas réellement question de plastique !
« Histoires de Cronopes et de Fameux ». Pas de queues ni de têtes dans ces textes. Mais des Cronopes et des Fameux il y en a. Ils me font beaucoup penser aux célèbres Shadoks et Gibis de ma jeunesse. Il y a aussi des Espérances… bien vite déçues.
Un des textes
a pour titre « Faites comme chez vous ». Merci du conseil.
Des personnages baroques ou étranges, une tante qui a le droit à trois textes... c'est beau l'esprit de famille. Il est vrai que l’obsession de cette personne est de ne pas tomber sur le dos ! Esprit de famille encore... un ministre qui embauche le ban et l'arrière ban des siens à la Poste ! Quelques animaux aussi, un chameau indésirable, un ours qui discourt ou un casoar qui se fait tirer le portrait !
J'adore ce genre d'écriture complètement loufoque, complètement déjantée comme on dit maintenant, et qui m'amuse fortement. Mais si certains textes sont excellents, comme « Le quotidien quotidien » ou « Histoire sans morale » d'autres me paraissent... un peu paresseuses!
Un avis mitigé. 
Extraits :
- Après quoi, achetez des partitions, un habit et, de grâce ne chantez pas du nez et laissez Schumann en paix.
- Les escaliers se montent de face car en marche arrière ou latérale ce n'est pas particulièrement commode.
- Au fond, ça nous est bien égal, l'important c'est de faire des choses et je ne les raconterai même pas s’il n'y avait, si près de moi, la pluie de cet après-midi vide.
- Bien que la sachant dotée d'un derrière imposant, nous ne nous serions pas permis de céder à la tentation des sobriquets habituels : ainsi, au lieu de l'affubler du surnom brutal d'Amphore Étrusque, nous avons préféré d'un commun accord celui plus décent et familier de Grosses Miches.
- De la même façon, si une fille me plaît, je peux l'abstraire de sa robe et tandis qu'elle me parle du froid qu'il fait ce matin, j'admire tranquillement son petit nombril. C'est presque malsain parfois cette facilité que j'ai.
- Voyons un peu ce qui arrive quand on se fie aux Cronopes. À peine en avait-t-on nommé un directeur général de la Radio qu'il fit appeler des traducteurs jurés et leur firent traduire tous les bulletins, publicités et chansons en roumain, langue fort peu répandue en Argentine.
Éditions : Gallimard. NRF.(1977).
Titre original : Historias de Cronopios y de Famas. (1962);
Traduit de l'espagnol par Laure Guille-Bataillon.