Les vrais chiffres
Les vrais chiffres de la start-up nation.*

DataYolo.

Note : 4 / 5.
Le poids des mots, le choc des graphismes….
La présentation et le format en font un objet relativement difficile à chroniquer. En effet nous trouvons sur la page de gauche une phrase ou un ensemble de plusieurs petites signées et datées.
Sur la page de droite (n’y voyez aucune allusion politique, mais parfois hélas quelques illusions !) Un graphique simpliste mais expressif.
Ce livre est séparé en cinq parties, dont le titre vous évoquera quelques phrases qui sont hélas passés à la postérité.
- Et en même temps. Des gaulois réfractaires au changement. Au lieu de foutre le bordel. Les gens qui réussissent. Make our planet great again.
J'aurais, à titre de breton réfractaire à ce monsieur, rajouté :
- Les ouvrières illettrées de chez GAD, je me souviens que ma mère et ma grand-mère savaient lire. Et la mafia bretonne devant le Pape !
Par contre un problème se pose… expliquer les graphiques, là je sèche !
Donc florilèges de petites phrases, pépites qui resteront au palmarès de ces dernières années.
Au palmarès de ces petites manifestations de mépris pour les gens, ceux qui ne sont rien, qui n’ont pas réussi à traverser la rue ou les illettrées bretonnes, je décerne le Prix Nobel
de l’arrogance à Monsieur Gilles Legendre (que je ne voudrais pas comme gendre au passage) :
- « Nous avons insuffisamment expliqué ce que nous faisions. Et une deuxième erreur a été faite : le fait d'avoir probablement été trop intelligent, trop subtil, trop technique dans les mesures du pouvoir d'achat. »
Philippe Legendre, président du groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale, le 17 décembre 2018 sur Public Sénat.
Le graphique représente les trois défauts du gouvernement : un cercle partagé en trois parties égales, de trois couleurs différentes, l'orange trop intelligent, le vert trop technique, le bleu trop subtil. Le violet qui est absent de ce cercle : trop humble.
Un bonheur de lecture qui m’a souvent fait
rire… jaune trop souvent !
Je prends quelques libertés
avec le livre : Jeu concours, il n’y a rien à gagner, qui a dit, et c’est facile :
«Être ministre de l'Intérieur, c'est l'être sept jours sur quatre, 24 heures sur 24» ?
Un qui aurait mérité de figurer dans ce livre c’est Jean-Paul Delevoye
pour « Une omission par oubli ». Celle-là, elle est inoubliable !
Florilèges de citations mais je reconnais bien volontiers un parti-pris évident dans les choix de celles-ci.
-
 « Édouard Philippe vole au secours de la campagne de Nathalie
Loiseau. »
Le Monde, le 7 mai 2019.
- Budget de la Macronie.
- « On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne
s'en sortent pas. »
Emmanuel Macron dans une vidéo tweetée par sa directrice de communication, le 13 juin 2018.
Le graphisme, deux cercles entièrement coloriés : l'un violet représentant la suppression de l'ISF, appelé futurs investissements. Le second rose représentant l'aide sociale, appelé pognon de dingue.
- « Privatisation d'ADP : le référendum d'initiative partagée peine à décoller. »
LCI, le 31 juillet 2019.
- « Je traverse la rue, je vous en trouve du travail. »
Emmanuel Macron à un jeune horticulteur au chômage, le 15 septembre 2018.
Solution préconisée dans le graphisme « doubler le nombre de passages piétons ».
-EXCLU–Christophe Castaner : sa folle soirée avec une jolie jeune femme pour tout oublier… »
Voici, le 14 mars 2019.
Graphisme : le week-end de Christophe Castaner. ligne droite représentant l'horizon, en hausse et en vert, au-dessus de la ligne d'horizon : Shots de vodka. En baisse et en rouge : Shots de LBD.
- « Canicule : François de Rugy sans cravate pour « montrer l'exemple. »
BFM.com le 24 juin 2019.
Réflexion personnelle : le homard en a rougi de confusion !
Éditions : Les liens qui libèrent (2019).
* Orientation politique d’Emmanuel Macron.
(Ne pas oublier le sous titre ! )