Les liens du sang

Les liens du sang.
Olivia KIERNAN.

Note: 4,5 / 5.
Séquence mortelle !
Nous sommes à Clontarf, Cluain Tarbh en gaélique irlandais, station balnéaire et banlieue de Dublin. Nous retrouvons la commissaire Frankie Sheehan, dont nous avons fait la connaissance dans « Irrespirable ».

Séan Hennessy vient de purger dix sept ans de prison pour le meurtre de ses parents, Brìd et John, plus une tentative de meurtre sur sa petite sœur Cara. Il a toujours clamé son innocence malgré toutes les preuves l’accablant. Sa belle sœur, Tanya West, juriste qui travaille sur un documentaire télévisé sur cette série d’assassinats demande à Frankie Sheehan de rencontrer Séan. Ce qu'elle accepte du bout des lèvres.
Pas loin de là, dans une église on découvre deux cadavres, un homme et une femme, qui s'avèrent être mari et femme, Alan et Géraldine Shine. L'époux semble avoir été tué bien avant son épouse. Séan Hennessy peut-il être le coupable ? Seul indice trouvé sur les lieux, l'empreinte de la semelle d'une chaussure. Chose étrange, sur la lame du couteau, l’inscription malhabile « ARME ».
Sur des vidéos de surveillance, un homme est repéré, c'est Robert McDonagh, tout sauf un ange ; il possède en effet un lourd casier judiciaire. Il dit être l'amant de Géraldine Shine, ce qui explique que l'on trouve ses empreintes dans la maison des époux Shine. Il est donc vite disculpé. De plus l'empreinte de la chaussure ne correspond pas.
Frankie se souvient de Bìrd Hennessy, battue par son mari. Elle avait demandé l'aide de sa mère, qui n'avait pas pris sa demande au sérieux. Il s'avère que, d'après les témoignages de Séan, son père était un homme violent, qui a pourri la vie de sa famille.
Il semblerait qu'Alan Shine avait aussi la main leste, mais il est mort avant son épouse.
Un troisième cadavre est découvert sur la plage. Sur le sable, une inscription « TUEUR ». Le corps est celui d'un dénommé Conor Sheridan, un enfant du pays, que Frankie a connu, il y a longtemps !
En étudiant le dossier Hennessy, elle constate que les documents sont signés Jack Clancy, qui depuis a fait une brillante carrière... trop brillante ?
Quel est le lien entre toutes ces morts violentes, celles du passé et celles du présent, car il y a obligatoirement un lien, mais lequel ?
J’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Frankie Sheehan, qui est aux prises avec son passé et celui de sa famille.

Il est beaucoup question de violences domestiques ou carcérales dans cet ouvrage.
Les possibles coupables se succèdent, tous différents les uns des autres, un prêtre libidineux qui a quitté son ancienne paroisse avant que les maris trompés ne s’occupent de son cas, puis un mauvais garçon et d’autres encore et un qui avoue tout en bloc, sans aucune résistance !
Un bon roman sur l'Irlande contemporaine, et au suspense bien distillé au fil des pages.
Extraits :
- Elle se remet en marche, s'oblige à remonter la colline vivement. Maintenant qu'elle est presque arrivée, il faut qu'elle reste calme. Elle relie l'adresse qu'elle s'est gribouillé dans la main.
- Comme le disait une vieille amie, ce « oui, bon ! », C'est la plaie de l'Irlande. Cette putain d'inertie. Tous les problèmes peuvent être mis sous le tapis avec un bon vieux « oui, bon » !
- Pour la première fois, je me représente l'affaire Hennessy différemment.
- Nous suivons le rayon de lumière argentée. Il éclaire le sol entre les jambes du cadavre. Un mot est tracé dans le sable : TUEUR.
- Baskets blanches, jean blanc- osé n'importe où, mais encore plus gonflé quand on habite en Irlande.
- J'ai entendu cette histoire de trop nombreuses fois. Le mari tyrannique, ange à l'extérieur, démon chez lui.
- Je ne comprends pas. Un type écrit un article sur les Hennessy et, dix sept ans après, on l'assassine pour ça ?
- Il y a une deuxième entrée chez Smith. Il y a toujours une autre porte dans un pub irlandais, en cas de besoin.
Éditions : Hugo. Thriller (2019).
Titre original : The Killer in Me (2019).
Traduit de l'anglais par Vincent Guilluy.
Autre titre de cet auteur sur ce blog :
Irrespirable.