Disko

Diskø.
Mo MALØ .

Note : 4 / 5.
Un cercueil de glace.
Avec ce roman, et après « Qaanaaq », nous retrouvons l'inspecteur Qaanaaq Adriensen et le Groenland.
Qaanaaq, inspecteur danois mais natif du Groenland , contrairement à ce qu’il pensait s'est finalement habitué à la vie sur cette île énorme et déserte.
Après une introduction ayant pour titre «  Upirngaallarik » (Le vrai printemps), nous entrons dans le vif du sujet et changeons de saison « Aujakasak » (Presque l'été).
Le premier chapitre débute ainsi « La date, l'heure, baie de Diskø , au large d'Illulissat. »
Une femme sur un bateau de croisière hurle ! Elle vient de voir le cadavre d'un homme pris dans la glace. Vision d'horreur.
Puis comme à son habitude, l'auteur nomme ses chapitres de la même manière que dans « Qaanaaq » :
Un numéro d'image/La date/Le lieu.
Donc pour le premier :
(IMG_6154/16 juin/08h12/ Six Nikoline chargées sur un plateau) pour se terminer par « Aujallarik » (Le plein été) le Dimanche 15 juillet 2018, 18h30.
En ce mois de juin 2018, les Danois vivant au Groenland suivent les matchs de leur équipe nationale. Qaanaaq et certains autres policiers jouent à la roulette groenlandaise en remplaçant la bière par des sodas pétillants… mais le nouvelle qu'apporte Lotte, la médecin légiste refrène la gaîté ambiante. 
En effet une femme a aperçu un corps masculin prisonnier d'un iceberg !
Il s'avère rapidement que ce n'est pas un accident, mais un meurtre particulièrement cruel et qui a nécessité de gros moyens matériels.
Et qui pouvait bien en vouloir à cet américain Leonard Kelly, glaciologue sans aucune renommée ?
Qaanaaq Adriensen va mener l’enquête dans cet univers de glace et de glaciers. Et cela ne va pas être simple, la population locale, ou du moins les autochtones, apprécient peu les autorités qu'ils considèrent comme des envahisseurs étrangers. Un problème linguistique se pose parfois, les danois parlant rarement le kalaallisut qui est pratiqué par les natifs de l'île.
De nouveaux indices confirment la thèse de l'assassinat, la victime a été bâillonnée longtemps avant d'être jetée dans cette cavité creusée dans la glace qui sera son cercueil. Autre détail, un papier est trouvé dans son anus… il concerne la Déclaration d'Illulissat !
Qaanaaq n'est pas au bout de ses surprises, ni hélas de ses peines...Une seconde victime va subir le même sort ! 
En lisant un mail relatif à la mort de Leonard Kelly, un nom de femme apparaît... et ce sont certains mystères de son enfance qui vont resurgir !
Il est à noter (et c'est relativement rare) qu'il y a en fin d'ouvrage la liste complète des personnages aussi bien au Groenland qu'au Danemark.
Une lecture agréable, surtout en cette période de canicule. C'est très dépaysant.
Petite précision, le titre de cet ouvrage n'a rien à voir avec un genre musical (le disco) mais Diskø. est une baie du Groenland.
Extraits :
- Donc a priori, exit l'accident stupide. Et on écarte le suicide.
- Et qui avait pu concevoir une haine assez puissante contre lui ou contre ce qu'il représentait, pour vouloir lui infliger une fin aussi cruelle ?
- Le taux de criminalité ordinaire y était plus faible que partout ailleurs dans l'Union européenne. Un vrai paradis blanc. Au moins sur le papier.
- Le message symbolique n'était pas du meilleur goût. Au moins avait-il le mérite d'être clair.
- Il y a les plans qu'elle dresse ; et puis il y a la vie.
- Elle pratiquait mieux que personne cet art typiquement inuit qu'est la pudeur.
Éditions : Éditions de la Martinière (2019).
Autre chronique de cet auteur sur ce blog.
Qaanaaq. Une enquête de Qaanaaq Adriensen.