Vie de chien retour delphine
Une vie de chien.
Collectif. (Palemon éditions).
Note : 4 / 5.

Le chien rit jaune.
Ce recueil est une collaboration entre les éditions « Palémon » et le salon du « Chien Jaune » de Concarneau. Ce « Chien jaune » a été rendu célèbre par un roman de Georges Simenon se déroulant dans ce port du Sud Finistère.

Neuf nouvelles, neuf auteurs, dont huit ont été publiées par les éditions du « Palémon ». Plus Annie Cascaro qui est lauréate du concours de nouvelles du salon du roman policier de « Chien Jaune » de Concarneau.
Liste des auteurs : Ciceron Angledroit ; Annie Cascaro ; Gérard Chevalier* ; Jean Failler* ; Hervé Huguen* ; Anne-Solen Kerbrat ; Firmin Le Bourhis ; Pierre Pouchairet* et Valérie Valeix.
Un chien nommé Spaggiarie et son maître Paulo le réglo cherche « Le dernier ingrédient ». Le chien c’est bon, un accessoire de jeu, une friche industrielle. Reste le dernier ingrédient pour corser le tout : un cadavre.
Un chien jaune à Concarneau… et un homme qui se suicide… un dénommé Petit Georges. Pourquoi et qui est-il vraiment ? Heureusement Mary Lester est là ! 
Une visite parfois touristique de Nantes, mais parfois non. Ici nous suivons deux policiers dans les friches industrielles. Là il découvre un chien qui veille son maître assassiné. Qui était cet homme, pourquoi l’avoir tué et que faisait-il dans cet endroit sinistre ? Les paris sont ouverts, faites vos jeux !
Dans « Zone de non-droit », on retrouve une zone industrielle abandonnée, les murs d’une ancienne brasserie et également un cadavre. Mise en bière ?
« Meurtre à la conserverie » nous replonge, le temps d’une excellente enquête policière dans l’histoire de Concarneau et de ses conserveries. Le corps d’un homme est retrouvé, il y a prescription, mais que s’est-il passé ?
Le surf, c’est dangereux, alors mais quand en plus il est question de paris et d’argent, ce sport pratiqué de nuit peut être mortel !
Il est aussi question d’argent dans « Des jeux, du miel et du sang », ajoutez un héritage et vous aurez le motif d’un crime !
Vous l’avez compris, le personnage que l’on retrouve dans toutes ces nouvelles est un chien. Sinon, certains auteurs reprennent les personnages de leurs romans, Mary Lester, Nazer Baron, le lieutenant Perrot et son adjoint Lefèvre et d’autres. 

Comme dans tous les recueils collectifs ? les styles se suivent mais ne se ressemblent pas ! Et c’est tant mieux! Pas mal d’humour comme dans « Du sable dans les chaussettes » qui joue avec les clins d’œil. Le commissaire se nomme Saint Antoine et l’un des personnages René, le breton de service commande du rouge au litre dans les bistrots ! Cold Case en Pays Breton.
Humour encore avec ce titre « Les stars dînent… à l’huile » et là le héros est une chatte détective « Catia ». Et heureusement qu’elle est là pour aider la police locale un peu dépassée par une sardine qui avait un message dans sa boîte ! Il y a aussi son ami « Hector » et un chien anglais, prétentieux et de naissance aristocratique ! Et aussi un chien jaune nommé Maigret.
Extraits :
- On s'arrête pour déjeuner en plein milieu. Et c'est là, en plein cœur breton, que l'on se rend compte de ce qu'est la Bretagne. 
- Je viens de prendre connaissance du prochain cahier des charges et alors là, ça ne rigole pas, il va falloir que je me creuse les méninges pour séduire les neurones des joueurs.
- Comme aurait dit le regretté Audiard, ce gazier aurait eu sa place au pavillon de Breteuil si la connerie était quantifiable...
- Nantes exterminait un immense pan de son passé industriel, avec la soif de reconstruire en se réappropriant son fleuve.
- La Guinness et le malt coulent, ça fait le bonheur du taulier et de ses clients.
Elle fit signe à Antoine qui obtempéra en ronchonnant un
«Shissdrake ! », traduction alsacienne du mot de Cambronne.
Éditions : Palémon (2018).
* Auteurs chroniqués sur ce blog