les frères Lehman
Les frères Lehman.

Stefano MASSINI.

Note : 5 / 5
Quand les banques font banqueroute !
Beaucoup de gens se souviennent-ils encore de la faillite de cette banque et des répercussions qu’elle a eues sur l’économie mondiale. 
Et pratiquement tous les états du monde ont renfloué les banques en faisant payer les contribuables.
Mais comment en est-on arrivé là ?
Ce livre à qui vient d’être décerné le prix « Médicis» de l’essai nous l’explique.
Le 11 septembre 1844 (un 11 septembre déjà, date prémonitoire) Heyum Lehmann, fils d’un marchand de bestiaux de Rimpar en Allemagne, débarque à New-York. Nous le retrouvons à Montgomery, Alabama où il possède une petite boutique genre bazar où il vend un peu de tout. Il change son prénom pour Henry. Sur la vitrine la raison sociale « H. Lehmann » (avec deux NN, ne cesse de répéter son père). Il avait laissé une fiancée en Allemagne, mais une femme va entrer dans sa vie avec perte et fracas ; en effet suite à son passage la porte du magasin vole en éclat, dont l’un lui coupera la joue.
L’un de ses frères, Mendel, le rejoint. Il deviendra Emanuel et la raison sociale deviendra « Lehman Brothers ». La dynastie commence à prendre forme, on achète et vend à tour de bras, du coton toujours, mais il faut penser à se diversifier… alors on touche au charbon, au pétrole, au café etc… etc… Puis un autre frère arrive, Mayer ; la fratrie est au complet, pas pour longtemps. Le premier arrivant, Henry, décède laissant une veuve et deux enfants   L’Alabama n’est pas suffisant pour bâtir un empire financier, il faut voir plus grand, alors c’est New-York. Rejoindre la confrérie des grandes banques, les Rothschild, les Sachs, les Singer et les Blumenthal. Emanuel épouse Pauline Sondheim et la société Lehman Brothers prend son essor.
Mais les empires, même les plus solides, et l’histoire nous le prouve, s’écroulent parfois. Colosse aux pieds d’argile, la banque, le 15 septembre 2008 est déclaré en faillite.
La famille a gardé le contrôle de la banque jusqu’en 1969… mais durant cette même année un dénommé Richard (Dick) Fuld fait ses premiers pas de sa carrière dans la société. Il finira au sommet, avec un salaire faramineux, sera entendu par les autorités mais pas inquiété par la justice !
Un ouvrage hors normes, trois livres «Trois frères », « Pères et fils » et « L’immortel ». 27 chapitres, 840 pages, 30000 vers, 27 chapitres, un épilogue et un glossaire des termes juif et yiddish. Ouvrage plusieurs fois primé et adapté au théâtre avec beaucoup de succès.
Quand le rêve américain se termine en enfer pour de nombreuses personnes… mais pas pour les dirigeants malgré des bilans trafiqués depuis de nombreuses années.
Un livre coup de poing mais pas facile à lire.
Extraits :
- La première
que l'université du Cynisme
ouverte à l'intention de Sigmund par décret familial
a diplômé un joyau du secteur.                                                                                                                                                                                                                                                          - Lorsqu'il ne pleut pas en particulier
Ils laissent Sammy, le chauffeur
(un nain de couleur à moustache blanche), 
Mister Mayer et Mister Emanuel :
un bras et une patate motorisés
depuis que leurs jambes
leur jouent de mauvais tours
il vaut mieux ne pas s'exposer au danger.
- L'hypothèse de rester au sommet de la banque
en compagnie des seuls Harold et Alan
a juste transité dans l'esprit de Bobbie Lehmann
sans faire escale dans aucun aéroport :
elle est entrée et sortie
en faisant ciao de la main.
- Bobbie a insisté
auprès des membres de sa famille
pour que la nouvelle demeure secrète :
l'ébruiter scellerait la ruine de la banque.
- Morgan Stanley est une banque de vieillards.
Goldman Sachs est un hospice à ciel ouvert.
Lehman Brothers, non.
- Car moins d'un an
après cette rencontre
Lehman Brothers
–la firme immortelle–
était sur le marché
au meilleur offrant.
Éditions : Globe (2018).
Titre original : Qualcosa sui Lehman.(2106).
Traduit de l’italien par Nathalie Bauer.