Et les hippopo
Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines.

Williams BURROUGHS / Jack KEROUAC.
Note : 3,5 /5.
Chaud devant… !
Qu'est-ce qui a poussé William S. Burroughs et Jack Kerouac à écrire à quatre mains ce texte qui ressemble à une farce de potache. Sauf qu'il traite d'un événement réel et très grave, un meurtre. Ce qui valut aux deux écrivains d'être arrêtés par la police.
Une très intéressante postface signée James Graverholtz, nous renseigne sur les faits réels qui ont servi de trame à cet ouvrage. Le meurtre de David Kammerer par le jeune Lucien Carr. Le dit David étant un homosexuel poursuivant de ses assiduités parfois très gênantes le jeune homme. Il était à l’époque impossible de donner en pâture aux lecteurs le vrai nom des protagonistes. Mais dans cette postface James Graverholts nous donne la véritable identité des nombreux personnages que l’on retrouve dans les œuvres de Jack Kerouac, sous des noms d’emprunt.
Dans une note éditoriale qui précède ce livre il est écrit la chose suivante :
Le premier feuillet dactylographié du manuscrit de 1945 donne pour auteur
« William Lee » (pseudonyme de William S. Burroughs et « John Kerouac » (pour Jack Kerouac » et précise : les chapitres Will Denison ont été écrits par William Lee, les chapitres Mike Kyko par John Kerouac.
Nous sommes à Manhattan durant l'été 1944. Will (sous la plume de William S Burroughs) travaille dans un bar. Un de ses amis est Mike (sous la plume de Jack Kerouac) marin dans la marchande et en attente d'un embarquement. Ils vivent une existence trépidante dans la ville de New York.
Chacun à leur tour, ils nous racontent la vie d’une bande d’amis (hommes, femmes, lesbiennes ou homosexuels) à New-York.
Ce récit est centré sur deux personnages, Philip Tourain et Ramsay Allen, l’un est un beau jeune homme tentant de fuir les avances du second, vieil homosexuel amoureux transi.
Phil, pour avoir la paix, désire embarquer dans la marine marchande avec Mike qui lui a déjà navigué, malgré le danger des traversées en cette époque troublée.
Les départs reportés, les nuits agitées et alcoolisées qui s’en suivent, la bande vit sa vie de marginaux… certains le resteront !
Deux narrateurs, Will Dennison et Mike Ryko, l’un William S. Burroughs, l’autre Jack Kerouac, pour une promenade dans le New-York des années 1940, sorte de guide des bistrots et autres lieux de boissons de la capitale américaine.
Sinon de multiples personnages inconnus qui le resteront ou qui le deviendront.
Le titre pour le moins surprenant de cet ouvrage est la copie conforme d'une phrase entendue à la radio concernant un fait divers s'étant déroulé dans un cirque, un incendie :
« Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines ",
a précisé le présentateur, avec l'onctuosité réjouie qui les caractérise.
Mais le lieu de ce drame est sujet à caution !
On trouve dans ces pages, les prémices de deux carrières littéraires en devenir. Sauf que dans le cas présent cela ressemble plus à un devoir de vacances sous amphétamines ou boisson alcoolisée.
Une œuvre originale dans la biographie des deux auteurs. Ce fait-divers sera relaté dans différents romans de Jack Kerouac.
Extraits :
Ceux de Will Denison sont en lettres classiques, ceux de Mike Ryko, en italique.
- Agnès O'Rourke a une laideur typiquement irlandaise, des cheveux noirs en brosse, elle ne porte que des pantalons.
- Il fait souvent mauvaise impression, avec ses allures exotiques ; les gens le prennent pour un camé, ou un pédé.
- À vingt ans, Della était une lesbienne chevronnée, avec deux-trois liaisons incendiaires à son passif, plus quatre tentatives de suicide.
- Le lendemain matin, je me suis levé avec la gueule de bois que peut donner la morphine. Je me suis versé un grand verre de lait comme antidote.
- Mardi matin, on avait tous la gueule de bois à cause du Pernod.
- Si j'ai bien compris, ils avaient oublié de se réveiller, et il n'avait pas pu s'enrôler sur un bateau, mais demain, sans-faute, etc.
- Je me sentais tellement mal que je n'ai rien dit. On commençait tout juste à réaliser ce qui s'était passé.
- L'oncle de Philippe a tout arrangé, et il a fait placer le gosse à l'asile.
Éditions : Gallimard / Roman. (2012)
Titre original : And the Hippo Were Boiled in Their Tanks. (2008).
Traduit de l’anglais par Josée Kamoun.