couv-Ne-reposez-pas-en-paix

Ne reposez pas en paix.
Daniel CARIO.

Note : 4,5 / 5.
Au fond du trou !
Un nouveau thriller de Daniel Cario est toujours à découvrir, bien que ses romans puissent être qualifiés d’œuvres de jeunesse.
Ce roman, en deux parties, « Le fossoyeur » et « L’amnésique », commence comme une pièce de théâtre. Nous sommes à Vassières, cité minière dont le déclin a commencé il y a très longtemps. Grâce à certains très bons clients, quelques cafés ont su résister. Dimitri Kolev est un de ces bons consommateurs, et parfois il fait son show. Émigré polonais, mineur de fond, il s'est recyclé comme fossoyeur. Il creuse évidemment beaucoup moins profond. Vivant ici depuis une bonne quarantaine d'années qui pourraient être considérées comme un enfant du village, il s'y est marié, a eu deux enfants, Grégory et Paulin, mais Bérengère, son épouse est décédée. Depuis il s'adonne allègrement à la bière et certains soirs où il est particulièrement en forme, il se donne en spectacle avec une histoire dite vraie. Celle d'avoir trouvé dans un cercueil un homme qui fut enterré vivant. Couché sur une table, il mime la scène. Certains clients, pour le récompenser, lui offrent des bières et des bières et encore des bières. La vie des enfants dans ces conditions est chaotique.

Grégory court, il a douze ans, il réapparaît après trois jours, où était-il ? Il refuse de le dire même à son frère. Que s'est-il réellement passé ? Mais il retourne souvent vers les bâtiments d'une colonie de vacances des environs réservés à une certaine élite.
Mais un jour Paulin à son tour disparaît...
Dans la seconde partie de ce récit, un jeune garçon amnésique est amené à la gendarmerie. Qui est-il ? Une gendarme va tenter de l'amadouer, petit à petit. Par bribes, elle tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Il fait un aveu, il a tué son frère, la raison qu'il invoque est que celui-ci avait tué quatre personnes. Il accepte de mener les gendarmes sur les lieux de ses crimes. Les représentants des forces de l'ordre découvrent en effet les corps de quatre jeune gens. Ils sont morts dans des circonstances atroces, tous enterrés vivants.
Mais ce jeune garçon est-il réellement ce qu’il prétend être, ou est-il un affabulateur ou tout simplement un être perturbé par des évènements trop graves pour son jeune âge ?
Dimitri Kolev rêvait d'une vie meilleure, elle fut moins misérable, c'est tout. Le décès de son épouse va le faire sombrer.

Grégory, passionné de mécanique, va devenir malgré son jeune âge le chef de famille. Mais, hélas pour lui la tâche est beaucoup trop difficile.
Un roman très noir, toujours très bien écrit, traitant d'un sujet peu utilisé, la vie des familles polonaises appelées en France pour travailler dans les mines.

À découvrir, ce second thriller de Daniel Cario chez Groix éditions et diffusion après « Les yeux de Caïn ».
Extraits :

- Lui-même avait du mal à recouvrer son équilibre, le temps de stabiliser le décor autour de lui. Il affichait avec une vérité criante le masque d'un défunt qui a eu conscience de mourir.
- Dimitri était arrivé en France avec ses parents à l'âge de dix ans. C'était un pauvre gosse, comme le sont tous ceux qui sont trimbalés d'une misère à l'autre.
- Les invités ne furent pas assez nombreux pour faire la noce. En revanche, les curieux ne manquèrent pas à la sortie de l'église pour voir comment c'était fichu un fossoyeur en costume de marié.
- Bientôt, il ne resta près de la tombe que Dimitri et ses garçons. Une situation qu'il n'avait pas prévue, alors qu'il croyait avoir pensé à tout.
- Un accord tacite, « Je picole, tu viens me chercher, tu me ramènes à la maison et je te fous la paix ». Ahurissant entre un père et un gamin de dix ans.
- Morutier depuis qu'il était mousse sur les bancs d'Islande, le vent et les emprunts salés lui avaient buriné à trente-cinq ans une gueule de vieux loup de mer.
- Dessous la terre paraissait avoir été fraîchement creusée.
- De toute évidence, il s'était débattu et se tenait encore la gorge. On aurait dit qu'il avait été enterré vivant.
Éditions : Groix éditions et diffusion (2017).
Autre titre de Daniel Cario aux éditions Groix éditions et diffusion.
Les yeux de Caïn.