Hollie Overton

Baby Doll.
Hollie OVERTON.
Note : 5 / 5.
Court Lily, court…
Premier roman de cette jeune américaine, qui est également scénariste de séries, comme Cold Case par exemple. Dans ce roman, elle a aussi une sœur jumelle. Les deux enfants ont été élevées par leur mère, leur père ayant passé plusieurs années en prison pour meurtres.
Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, en oubliant de fermer le verrou. Rick, pourtant si méticuleux, fait une grave erreur. Lily en profite en s’enfuyant avec Sky, leur fille. Elle met fin à 3110 jours de séquestration.
Dans la neige et le froid, elle court, court dans la nuit, court vers ce qui sera, elle l’espère,  sa libération après ses années de souffrance. Elle court avec sa fille dans les bras… huit kilomètres… elle court, car c’était une grande sportive… elle court avec la peur d’être rattrapée…
Elle arrive chez ses parents. Sa mère, Eve, lui ouvre enfin la porte, stupéfaite.
Pour Lily et sa famille, un autre combat commence, car en huit ans beaucoup de choses ont changé. Son père qu’elle adorait est décédé, son petit ami qu’elle aimait a eu une aventure tumultueuse avec Abby, sa sœur jumelle, qui est enceinte de lui.
Abby est devenue une fille obèse qui se goinfre de sucreries après avoir essayé d’autres excès pour ne plus penser à Lily, faute de pouvoir l’oublier.
La police lui demande le nom de son ravisseur, qu’elle connait bien sûr. Elle refuse de le nommer mais accepte de conduire les forces de l’ordre jusqu’à son poste de travail ! Professeur adulé de son lycée. Menotté, en signe de bravade, il ose la menacer.
Dès le lendemain, il faut affronter la vie, car en huit longues années beaucoup de choses ont changé dans la vie de la famille. Sa mère a eu des aventures en particulier avec le shérif ; Abby a été détruite par la disparition de sa sœur et a fait une tentative de suicide.
Autre bouleversement, Lily est à nouveau enceinte de Rick et Abby de Wes, premier amour de Lily.
Pendant ce temps Rick Hanson tente de se défendre en faisant salir la réputation de Lily par Missy son épouse. Provoquant une forte indignation dans la famille Riser.
Rick demande à voir Lily, celle-ci accepte car un fait nouveau est intervenu. Le but de cette rencontre, un chantage de Rick pour sauver trois vies humaines…
Lily, Abby sa jumelle, Eve leur mère et Rick sont les seuls protagonistes de ce drame tout en étant également les narratrices et narrateur. 
Les trois femmes sont brisées par l’épreuve de l’enlèvement de Lily au même titre que celle-ci. Mais avec son retour, une autre épreuve les attend.
Rick peut paraître un homme ordinaire, il est marié mais n’a aucune estime pour son épouse, il est père de deux filles. Qu’est-ce qui peut pousser un homme à kidnapper une jeune femme ? Il paraît le gendre idéal et pourtant…
Tous les autres personnages sont présents en second plan, participant à l’action mais sans la raconter.
Est-ce un effet du hasard mais plusieurs de mes dernières lectures de romans noirs américains ont le même style narratif: un chapitre, un personnage qui raconte.
Un roman très fort traitant d’un sujet hélas d’actualité, le retour à ce que l’on espère une vie normale pour une femme captive et objet sexuel d’un pervers pendant de nombreuses années. Puis de la tentative de reconstruction d’une famille bouleversée par ce drame.
Une très belle découverte.
Extraits :
- Les paroles qu'elles échangeaient auraient pu paraître horribles à un étranger, mais c'était des querelles de jumelles, sans aucune importance.
- Et voilà qu'il était là à l'appeler aux aurores. Sa drogue à lui, c'était de veiller sur elle.
- Seule et laissée à elle-même, Abby s'anesthésiait par tous les moyens. L'alcool, la drogue, le sexe, peu importait pourvu que ça l'empêche de penser à Lily.
- Sa jumelle était toujours avec elle. Et cela, c'était indestructible.
- Mais Eve n'avait pas tardé à comprendre que Lily était la colle qui unissait la famille. Sans Lily, Abby s'était éteinte. Lily était la lumière d'Abby.
- Maintenant, elles étaient complètement différentes : Abby, beaucoup plus grosse, marchait lourdement sur le sol carrelé. Lily, qui n'avait plus que la peau sur les os, avançait à pas hésitants et délicats.
- Les seules mesures préventives dont disposait Lily pour que Sky reste en bonne santé étaient ses prières quotidiennes.
- "J'étais celle qui acceptait toutes ces exigences. Sa poupée parfaite et obéissante, sa Baby Doll".
- J'étais si persuadée qu'il tuerait mon bébé que j'ai commencé à imaginer comment le supprimer avant lui.
Éditions : Mazarine / Librairie  Arthème Fayard (2018)
Titre original : Baby Doll (2016).
Traduit de l’anglais par Françoise du Sorbier.