005394589

Qui je suis.
Mindy MEJIA.

Note : 4, 5 / 5
Mystère mortel !
Premier roman traduit en français de cette jeune romancière originaire du Minnesota.
La première narratrice est Hattie, le 22 mars 2008. Ce roman débute par cette phrase :

- Fuguer, ça craint. 
Cela craint tellement que l’on découvre un cadavre dans une grange abandonnée.
Le second narrateur est Del, un policier ami de la famille de Hattie, car ce cadavre est celui de la jeune fille !
Que s’est-il passé ?
Hattie jouait dans une pièce de théâtre avec son école. Qu’a-t-elle fait, le spectacle terminé ? Avait-elle rendez-vous, si oui avec qui ? Et pourquoi la tuer et abandonner son corps dans cet endroit désolé ?
Des traces de sperme sont découvertes, mais le sperme de qui ?
Quel est le rôle de Tommy Kinakis, son petit ami du moment ?
Hattie était-elle réellement la petite jeune fille sage qu’elle paraissait ?
Son ordinateur révèle une relation très ambiguë entre une jeune fille sous le pseudonyme de « HollyG » et un mystérieux correspondant « LitGeek ». Cybersexe uniquement ou alors l’aventure a-t’elle été plus loin ?
La pièce dans laquelle jouait Hattie, « Macbeth », est pour certains une pièce maudite. Faut-il chercher le ou les coupables dans le monde du théâtre scolaire ? Peter Lund, un professeur nouvellement installé dans la ville, est marié et semble mener une vie normale avec son épouse qui s’occupe de la ferme de sa mère en fin de vie. Ou alors Gerald Jones, réalisateur de théâtre qui avait dirigé Hattie dans une autre pièce ?
Carl Jacobs, un autre professeur, est un des derniers à avoir vu Hattie vivante après la représentation théâtrale. Sauf qu’il n’a aucun motif d’en vouloir à celle-ci ! Un refus d’acte sexuel qui aurait mal fini ? Les analyses du sperme tardent, laissant la porte ouverte à toutes les suppositions et les possibles coupables ne manquent pas ! Un homme de toute évidence, mais pourquoi pas une femme ?
Les narrateurs se succèdent au fil des chapitres de cette histoire qui se déroule du 22 mars 2008 au 9 juin 2008.

Del, le policier, est un être solitaire. Ayant refusé d’être déserteur, il est parti faire la guerre du Vietnam, son épouse a demandé le divorce. C’est un homme de devoir.
Hattie a des rêves plein la tête, elle s’ennuie à Pine Valley, trop petit pour ses espérances. Elle veut partir à New-York, le destin ne lui en laissera pas le temps. Passionnément amoureuse, elle joue avec le feu, sans se rendre compte du danger et du mal qu’elle provoque.
Une narration originale, faite d’une succession de personnages pour une intrigue très bien menée, d’où peu de gens ressortiront indemnes.
Un grand roman.
Extraits :
- Ces poules ressemblaient davantage aux membres d'une famille nombreuse et mal assortie, réunis autour de leur matriarche.
- Ce soir-là, nous fîmes l'amour pour la première fois.
- La plupart du temps, j'essayais de rationaliser en me disant que je n'avais même pas rencontré HollyG. Ce n'était qu'un pseudo, une sirène d'Internet.
- Pas du noir à la Johnny Cash, mais plutôt à la Fred Astaire voulant se faire passer pour un cambrioleur.
- Mais j'ai suivi le chemin de l'honneur, j'avais fait passer mon pays avant ma femme.
- J'aimais sa loyauté envers les classiques de la littérature américaine : Steinbeck, Cather et Thoreau.
Éditions : Mazarine / Librairie Arthème  Fayard (2018).
Titre original : Everything You Want Me To Be (2017).
Traduit de l’anglais par Jean Esch.