Rouch

De l’eau dans l’gaz. *
Sylvie ROUCH
Note : 3 / 5.
Le gaz part, la nature trépasse !
Vingt et unième titre de la série Léo Tanguy, pour ce roman c’est Sylvie Rouch qui prend la plume, et Léo Tanguy la clé des champs !
En combi pour une noce et les Cévennes ! Saint-Hippolyte-du-Fort plus précisément !
Mais les Cévennes ne sont plus ce qu’elles étaient ! Avant repaire de babas cool, post soixante-huitards, rescapés du Larzac et de bien d’autres manifestations, d’autres combats, un peu assagis peut-être ?
Pas vraiment, un nouveau combat (car il s’agit d’un combat) est en cours : l’extraction d’un gisement de gaz de schiste divise la population locale. Des emplois contre la détérioration de la nature de cette région préservée ?
La mariée est la belle Maïa, l’amie antillaise de la défunte  Soazic, grand amour de Léo, disparue dans un crash aérien. Maïa va convoler en justes noces avec Sébastien un colosse écolo. Il y a aussi Paolo, le propriétaire du mas, ancien activiste au passé chargé, son ami grec Costa, lui aussi activiste blanchi sous le harnais.
Puis arrive la ravissante Angelina, fille de Paolo, Léo en est tout retourné, elle succombera à son charme !
La fête bat son plein, les boissons coulent à flots, mais au matin changement de décor…
Un homme, le richissime Debors, a été tabassé et la gendarmerie vient arrêter Paolo.
Les deux hommes ont eu une altercation au cours d’une réunion publique au sujet de la possible ouverture d’une mine pour l’extraction de gaz de schiste.
Le passé de Paolo ne plaide pas en sa faveur, mais ses amis ne croient pas en sa culpabilité… surtout que Debors décède !
Alors Léo va avec les familiers de Paolo commencer une enquête dans un milieu rural où tout le monde se connait et où les rancunes sont nombreuses et tenaces…
Et Debors avait tellement d’ennemis !
Beaucoup de personnages, les invités de la noce et les villageois qui ont, pour beaucoup, de bonnes raisons de détester le défunt, en particulier celui surnommé « Le cow-boy » ; il y a Gégé aussi. Léo enquête au bistrot du village où Mireille règne sans partage. Gare aux perturbateurs !
Extraits :
- Où qu’il soit, s’il y a un combat à mener, une veuve à défendre ou un hérisson à sauver, tu peux être sûr qu’il va embrasser la cause.
- Y’a qu’un Grec pour proposer du café à l’heure de l’apéro, ironise Séb’ en regardant sa montre. Pour moi, ce sera plutôt un rosé bien frais ! 
- Parmi celles-ci, un cliché noir et blanc cranté montrant une vieille en coiffe qui rit de toutes ses dents, enfin de celles qui lui restent.
- Hiver comme été, il porte la même paire de santiags fatiguées et le même chapeau. Un vrai chapeau de western en peau de buffle. Manque plus que l’étoile pour en faire un sheriff.
- Contrairement à lui, paix ait son âme, j’ai rien à vendre et rien à gagner dans l’affaire !
- Des noces ! Je croyais que c’était passé de mode de célébrer des noces ! marmonne le paysan avec une moue dubitative.
- Les histoires de famille sautent parfois les générations.
Éditions : La Gidouille (2017)
* Les nouvelles enquêtes de Léo Tanguy.