fna--682--la-brigade-du-grand-sauvetage-199881-264-432

La brigade du grand sauvetage.
Peter RANDA
.
Note : 3,5/ 5.
Quitte ou double !
J’ai, à une époque très ancienne, beaucoup lu de romans d’anticipation/fiction et j’aimais beaucoup les livres du prolifique Peter Randa.
Un homme, Lars Eldon, se réveille dans un hôpital, il a été victime d’une agression mais rien de grave. Parmi les médicaments pour le guérir, certains contiennent une drogue qui rend amoureux, et comme l’infirmière nommée Maudiat est belle, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf que Maudiat le prévient, les effets des médicaments sont provisoires.
Comble de chance, il est nommé au grade de Colonel… et la nuit d’amour est très réussie !
Mais au matin la belle a disparu et quitté la planète Oskara et comme l’Empire est immense, les chances de la revoir sont quasi nulles !
Sa promotion cache aussi un piège, il doit prendre un poste de commandement dans « Les Pléiades de Makrin » en proie à des troubles graves, mutineries et folies des derniers responsables des armées.
On lui adjoint deux hommes, le capitaine Korman et le lieutenant Kratol pour assurer sa protection et l’aider dans sa périlleuse mission.
Sur la route, il y a une escale, à Karastan, ou au cours d’une réception officielle, il rencontre Larcha, l’ambassadeur d’Aultemon, planète où sont basés des corsaires de l’espace. Larcha en signe de bienvenue lui offre une ibérante en fleurs, plante très rare et sacrée de sa planète. Il l’assure aussi que son gouvernement lutte contre la piraterie.
Ilou, une charmante jeune femme blonde, est aussi attachée au service de Lars, professionnellement et également pour le reste s’il le désire.
Pour la sixième fois de sa vie, il entre en hibernation, non sans une certaine appréhension qui le surprend.
Mais qui est vraiment Lars Eldon, un terrien chargé d’une mission délicate et périlleuse ou une entité au contraire chargée de nuire à la puissance dans l’espace de la Terre ?
Et pourquoi Maudiat réapparait-elle soudainement dans sa vie, alors que les morts violentes se multiplient dans son entourage et qu’il échappe de peu à un funeste destin à plusieurs reprises ?
La vérité est ailleurs… mais où ? Sur Markin ? Aultemon ? Karaston ? Ou sur Terre ?
Beaucoup de personnages ambigus ou à plusieurs facettes dans cette aventure sidérale, hommes, créatures extraterrestres ou robots ?
Qui est vraiment Lars Eldon, un membre de « La Brigade du Grand Sauvetage » ? Un renégat ? Une pensée étrangère dans un corps humain ? Pourquoi le plan qu’il a exécuté suivant les ordres qui lui furent donnés a-t-il si piteusement échoué ?
Le retour de Maudiat est incongrue et il est toujours amoureux d’elle ce qui complique encore la situation et la solution du problème !
Un bon roman qui se laisse lire, mais pas un des meilleurs de Peter Randa. Une récréation littéraire, malgré tout, la bienvenue.
Extraits :
- Il existe une mode pour chaque catégorie de femmes et prenant la beauté pour critère : une pour celles qui ont quelque chose à cacher, une autre pour celles qui peuvent se montrer sans crainte. Cela évite certaines exhibitions navrantes.
- La plupart des blessés qui ont été soignés dans les mêmes conditions que vous, tombent amoureux de la première infirmière qu’ils aperçoivent au moment de leur réveil…
- Evidemment, les robots décident de tout selon le critère d’une efficacité qui nous échappe, à nous humains.
- Pour le moment, j’aime… aussi follement qu’on peut aimer…
- L’Empire est immense… il se compose de milliers de planètes… si bien que cette fuite ne me laisse plus le moindre espoir.
- Donc, je suis dirigé par une machine.
- Si on me surprend, je dois tuer. Seuls les morts ne parlent pas.
- Je reprends conscience de moi-même. Hors du sommeil qui m’enveloppe… Je suis comme dans une cage… L’inconscience n’est pas en moi, mais autour de moi.
Éditions : Fleuve noir. Anticipation/Fiction (1975)