le roi des

Le roi des ordures.
Jean VAUTRIN.

Note : 5 / 5.
Déchèterie Story.
De Jean Vautrin j’ai lu, puis relu « Billy the Kik » que j’avais adoré, je le redécouvre par ce roman qui se déroule au Mexique, dans une monstrueuse décharge d’ordures à ciel ouvert.
Dans une excellente préface, Jean Vautrin rend hommage à la « Hard-Boiled School » (L’école des durs à cuire) dont sont issus, entre autres, Dashiell Hammett, Raymond Chandler, Horace McCoy et William Irish, qui sont tous ou peu s’en faut nommés dans ce roman.
Nous faisons connaissance d’Harry Whence, chauffeur de taxis de son état professionnel ! Son état d’esprit est tout autre, sa cliente, une putain blonde qui va travailler l’excite. Il lui avoue vouloir la baiser et se souvient d’une autre fille un soir dans un motel au bord de l’autoroute...
Vingt ans plus tard… Mercredi, le premier jour. 5 heures du matin.
Mexico dort sur le ventre.
Harry Whence et sa complice Lola sont sur un coup qui, s’il se concrétise, devrait leur rapporter gros… très gros, mais le danger est à la hauteur de l’argent espéré. Leur plan : que le député et roi des ordures qui règne sans partage sur le dépôt des déchets de la capitale du Mexique devienne fou furieux du corps de Lola ! Laquelle qui prend son travail très à cœur est prête à faire don de son sexe au dénommé Don Rafael Gutierrez Moreno, qui n’a rien contre, bien au contraire !
Les finances d’Harry sont proches du zéro absolu. Alors comme il est détective privé, il accepte d’aider un pauvre handicapé à retrouver son fauteuil roulant qui lui a été volé par Drag-Mex (drag-queen comme son nom l’indique) et son gang ! Mission pas impossible mais pas loin !
Et pendant ces jours et ces nuits, tout ce beau-monde boit, se drogue, copule et tue !
Le monde politique aimerait bien se débarrasser de l’encombrant roi des ordures, mais sans faire trop de vagues… Le commissaire de police Fernando Cabrera a une idée pour le tuer, mais demande comme salaire le magot et la veuve du défunt !
Alors le roi est découvert sans vie… mais les suspects sont très nombreux, alors qui ?
Beaucoup de personnages et peu de vraiment recommandables !
Harry Whence, détective privé, héros cabossé, combinard à la petite semaine (parfois aidé par l’ombre un peu envahissante de son défunt père Neal Fenimore Whence) s’en prend plein la tête, mais s’entête…
Lola, son associée américaine, joue-t-elle vraiment franc jeu avec Harry ?
Don Rafael Gutierrez Moreno est vraiment le roi des ordures au sale comme au figuré ! Il trompe son épouse, Maria Garcia Moreno, a abusé de Linda, sa fille, qui est devenue folle de son corps en guise de thérapie.
Ses maîtresses qu’il installe à demeure puis qu’il délaisse pour la nouvelle arrivante,
Dans ce panier d’ordures, beaucoup de monde veut la peau du chef de la décharge !
L’action se déroule sur un peu plus d’une semaine, mais une semaine intense, pleine de fureur, de sexe, de sang et de
cadavres !
Roman flamboyant, gothique, baroque et décalé ! Une merveille, une perle sur un dépôt de scories ! Le Roi est mort… et c’est bien fait pour lui et personne ne le regrette !
Une découverte !
Extraits :
- Rayé de la carte des humains ordinaires. Plus inexistant qu’une huître sur le bord d’une assiette.
- L’argent des pauvres, blanchi par le mensonge des urnes et sanctifié par le pouvoir.
- On a éteint la lumière et on a pleuré sur son malheur comme des soupes renversées.
- Un enquêteur à face de bouledogue qui s’est permis de venir renifler d’un peu près la façon dont les déchets se transforment en argent frais, et les dollars en politique.
- Dans le business qu’on a monté, toi et moi, il faut aussi payer avec le corps… Donner pour mieux prendre…
- Vous avez deux mois de retard pour vos loyers, dit-elle. Et moi, une bonne année pour le sexe.
Éditions : Rivages/Noir (2010)
Roman déjà paru sous le même titre aux éditions Fayard en 1997.
Autre titre de l'auteur sur ce blog.
Billy the Kick.