Eve

L'infidélité promise.
Eve de CANDAULIE.
Note : 4 / 5.
Eve croque la pomme !
L'auteur, dont la quatrième de couverture nous apprend qu'elle est à la fois hédoniste, naturiste et libertine, choses que nous allons bien évidement découvrir au fil de ces pages fortement autobiographique !
Feuilletons comme elle nous y invite, l'agenda d'Eve du 7 septembre jusqu'au 6 septembre de l'année suivante ! Et effeuillons la marguerite et plus si affinités en son agréable compagnie. 
Alors mettons notre pudibonderie dans notre poche, notre morale chrétienne et notre mouchoir par dessus... devenons le temps de 265 pages des voyeurs consentants !
Alex et Eve forment un couple d'apparence normale, mais les apparences peuvent être trompeuses ! Leur situation est expliquée d'entrée de jeu :
- Ceci est mon histoire, celle d'Eve de Candaulie, celle d'une femme dont l'infidélité est promise à un homme formidable (ou à bien plus de personnes si affinités).
Alex permet à son épouse tous les fantasmes et toutes les expériences sexuelles qu'elle désire, il lui fait promettre qu'elle lui soit infidèle... et elle ne s'en prive pas !
Mais un grain de sable nommé David va perturber la vie du couple...
Eve est bien sûr le personnage principal de sa propre existence et de ce livre. Vie qu'elle croque allégrement à pleines dents. Sa devise pourrait être « À plusieurs c'est meilleur »! Elle croque aussi avec une avidité certaine les hommes et aussi les femmes qui lui plaisent, sous le regard très complaisant de son époux. Lequel participe parfois aux ébats de Madame. Un mari complaisant sur le sexe, mais pas pour les sentiments, liberté de corps, mais pas de cœur !
David est, semble t-il, l'amant préféré d'Eve, mais il ne faut pas dépasser certaines limites !
Une lecture agréable concernant un monde avec ses codes d'entrée, celui des libertins et autres candaulistes qui m'est parfaitement inconnu ! Et qui l'est toujours, malgré ce livre.
On sent chez les protagonistes de ce livre, une certaine aisance financière et un total rejet des règles qui gère notre société. 
Tous les personnages croisés dans ce récit sont majeurs, vaccinés et consentants ! Alors ne leur jetons pas la pierre ! Chacun conduit sa vie comme il l'entend.
Beaucoup de références musicales, dans la variété française ou anglo-américaine, quelques-unes littéraires, mais moins nombreuses. 
Certains mots et certaines pratiques m'étaient inconnus, comme des « rosebuts » et en plus de différentes couleurs suivant la taille ! 
On voyage au fil des pages et des amants, l'Italie, les Antilles, Cap d'Adge (dans un chapitre au titre évocateur «  Bienvenue à Fuckland ») et plus surprenant Concarneau !
Un livre osé, des histoires lestes, mais jamais vulgaires, malgré des situations pour le moins chaudes entre l'héroïne de ce livre et ses nombreux amants en solo ou en trio ou même plus !>
Extraits (pas trop grivois !) :
- Tu connais, tu ressens, mes réticences vis à vis du thème de la soirée : « soumises ».
- Il est redevenu somme toute un homme comme les autres : excitable, excité.
- En une seconde, elle est passée en mode « démonstratrice de sex-toys ». Agenouillée au pied de son lit, devant deux grands tiroirs, remplis de matériel. Nous sommes toutes les deux dans l'expectative : elle de retrouver des jouets oubliés au fil du temps, moi de découvrir des sources de plaisir insoupçonnées.
- Déguster la vie est un programme passionnant et il ne reste qu'à mes lèvres de se parer de rouge pour créer une once d'illusion tentatrice.
- Vu de l'extérieur, sa philosophie, son mode de vie sont plutôt équitables.- Après tout, danser n'est pas tromper. Et de toute façon, dans notre couple, tromper est un bien joli jeu. Le candaulisme c'est clairement l'infidélité promise.
- Mais moi, je ne me sens plus tellement à l'aise avec le fait de voir d'autres hommes. Ce n'est pas rationnel, ce n'est pas équitable, je le sais, je le sais. En jouant un jeu sans règles et avec une forte inclinaison à la dépendance, je m'autoconsterne
- David propose alors que le prochain plan se fasse avec toi. Sur le principe, c'est bien que ce soit lui qui le propose.
- L'homme ne serait-il qu'un berger tyran polygame refoulé ?
- Par exemple, il y avait cette petite qui avait écrit et s'est fait fustiger par la critique littéraire...
_ Catherine Millet ?
Éditions : Tabou / Collection Les Jardins de Priape (2016)