img071
Un coin de paradis.
Isabelle MICALEFF.

Note : 4 / 5.
Le paradis est parfois pavé de mauvaises intentions.
Premier roman de cette éditrice de livres d’arts et animatrice du café culturel « Le lieu commun » à Jugon-les-Lacs dans les Côtes d’Armor !
Paul Tribot est en plein désarroi, et on le comprend tout à fait ! La femme de sa vie vient de le quitter sans ménagement, alors une balade en Bretagne, au bout du monde, s’impose.
Un de ses amis possède une maison près de la Pointe de La Torche dans le Finistère. À Plonéour-Lanvern, plus précisément ! Située à l’écart de tout, au bord d’un lac, c’est l’idéal pour chasser ses idées noires !
En voiture…
Pourquoi s’arrête-t-il pour prendre une auto-stoppeuse… Nathalie, lui qui ne le fait jamais ? Il remarque un détail surprenant, elle porte des gants, sa réponse : elle souffre d'eczéma et de ce fait, elle a la peau sensible !
Au moment de faire de l’essence, il se demande pourquoi elle lui demande de partir en vitesse… Puis elle l’oblige à s’arrêter pour embarquer Joseph Serra, une vieille connaissance. Il apprend que cette femme sort de sept ans d’emprisonnement, qu’elle connait Joseph depuis l’enfance, un quasi-frère, inséparable, mais le temps a passé.
Le début du cauchemar commence pour le brave garçon ! Il durera du lundi matin au samedi. Le temps n’a pas toujours la même valeur !
Il sera rejoint dans son calvaire par une jeune fille, Marie, qui faisait du stop à Rennes pour rentrer chez ses parents à Lorient. Pour elle aussi, le voyage sera un vrai chemin de croix dont elle ne sortira pas indemne. Violentée et humiliée, elle finira par détester Paul, lui reprochant sa lâcheté.
La maison du paradis est enfin atteinte, elle est belle, au calme, isolée, très isolée, trop pour certains qui pensent que leurs chances de fuite sont compliquées.
En filigrane à l’histoire contemporaine, Nathalie se souvient de cette nuit où elle fut arrêtée par la police… et avec le recul plusieurs détails la troublent…
Mais son unique but est Brest, prendre un bateau comme passagère clandestine pour le Canada. Et une nouvelle vie !
Mais la promiscuité n’est pas facile à gérer ! Un paysan du coin passe en tracteur… mais se retire après avoir bu un coup. Le proprio de la maison, ami de Paul, annonce son arrivée prochaine. Panique dans la maison...
Mais Nathalie est rusée, elle trouvera un appui inattendu…
Le « héros » de cette histoire est le dénommé Paul Tribot, il broyait du noir au début du livre, après ce fut encore pire ! Parfois la Bretagne n’est pas de tout repos !
Pour Marie, c’est un voyage qui n’est pas de tout repos, non plus ! Partie de Rennes pour Lorient, elle se retrouve près de Pont l’Abbé après avoir été violée. Tu parles d’une semaine et d’un changement de programme !
En voilà au moins deux qui auraient mieux fait de prendre le train !
Nathalie est une mystérieuse auto-stoppeuse qui s’avère sortir de prison et qui désire fuir au Canada, donc direction Brest. Son ami, sorte d’amoureux transi, mais complice évident, ne demande qu’à suivre Nathalie, mais pas sûr qu’elle y tienne tant que cela ! L’amitié peut se détériorer au fil des kilomètres !
Un bon roman avec une fin pour le moins déroutante ! Une femme avertie en vaut deux, une décidée en vaut décidément plus que cela !
Extraits :
- Réaliser le cahier des charges – simple : sauver sa peau–, établir le budget–: tout ce qu'ils voudraient du moment qu'il sauvait sa peau–, puis calculer les probabilités, émettre des hypothèses, etc.
- « En fait, c'est une maison de rêve, tout simplement », sourit Nathalie en reprenant sa promenade. Un lieu dont l’on devenait prisonnier si l'on y restait trop longtemps.
- Oh, la Bretagne sans la pluie, ça ne serait plus pareil ! Renchérit Serra.
- Les gens sont dans la merde jusqu'au cou. Mais bon, une fois qu'on est habitué à l'odeur, ce n'est pas si terrible que ça.
- La mer brumait dans le soleil et l'on ne pouvait distinguer la ligne séparant la terre des eaux happée par cette atmosphère sauvage, Nathalie sentait qu'elle aurait pu rester ici un bout d'éternité.
- De très bons tuyaux qu'elle avait payés très cher, avec ses mains et son corps... Mais elle ne voulait pas se souvenir du prix de ces informations.
- L'annonce de la venue du mystérieux Clamox l'obligeait désormais à agir.
Éditions : Sixto/ Le cercle (2015).