002955762

Être un homme.
Colum McCANN. (Sous la direction de)
Note : 3 , 5 / 5.
Hommes de bonne volonté.....
Soixante-quinze plumes du monde entier réunies par Colum McCann pour soutenir le collectif "Narrative 4" ont écrit pour cette association caritative. Tous ces textes sont inédits.
Ce livre semble être une double gageure, tant pour le nombre d'écrivains se prêtant au jeu, que pour le lecteur. Je n'ai pas souvenance de ce genre d'ouvrage. Il va de soi que je ne peux pas parler ici de tous les textes présents dans ce recueil.
Autre particularité, ces nouvelles n'ont pas de titres, figurent uniquement les noms des auteurs !
tre un homme" quelle pensée puissante qui devrait mériter notre entière adhésion, mais dès le premier récit le masque tombe, devenir un homme, mais pas au détriment des femmes, ce qui hélas est souvent le cas. Le texte d'une écrivaine nigérienne qui fait froid dans le dos ! L'égalité des sexes, un concept qui a encore une longue route à parcourir pour devenir réalité !
Deux récits parlent d'hommes étant devenus femmes ou de femmes étant devenus hommes. Récits pour le moins étranges. Pour l'un, être un garçon est un supplice, comment dissimuler une érection trop voyante ? Un blanc de modeste condition s'amourache d'une femme de couleur qu'il considère comme parfaite !
Un court texte sur le base-ball, sport national américain. La naissance de l'espèce humaine, telle qu'elle existe maintenant fait l'objet d'un récit pour le moins original. Un des meilleurs de ce livre. Étrange également, l'histoire d'un taulard qui prend un taxi pour regagner sa prison. Des hommes en général, mais pas que. Tous dans des situations diverses qui cherchent la vérité ou leur vérité. Mais chacun a sa propre vérité.
Un patchwork de nationalités : Nigérienne, Libanaise, Américaine, Pakistanaise, Britannique et Irlandaise...
Beaucoup d'écrivains que je ne connais pas, on trouve aussi un musicien qui a pris la plume !
Parmi ceux que je connais ou qui sont présents sur ce blog : Colum McCann bien sûr, Edna O'Brien, Joseph O'Connor, Jon McGregor, Ian McEwan, James Lee Burke.
Et dans ce que j'ai lu, mais pas chroniqué : Roddy Doyle, Michael Cunningham entre autres.
Comme toujours dans ce genre d'ouvrages des écritures très ou trop différentes qui, même s'il y a un fil conducteur, nuisent à l'homogénéité de ce livre.
Mais gardons en mémoire le fait qu'il s'agit d'une œuvre de bienfaisance ! Et nous devons remercier tous les protagonistes de ce geste.
Un ouvrage qui me laisse un sentiment mitigé, les nouvelles n'étant absolument pas de qualité égale, certaines étant restées absolument incompréhensibles.
Pour finir cette phrase qui illustre bien le propos :
-"Essaie d'être un homme", a-t-elle répliqué d'un ton impassible.
Extraits :
- Et il vivait pour l'argent. En d'autres termes, c'était l'américain typique.
- À revenir en homme, le plus dur pour moi a été de m'habituer à ce machin qui se balançait entre mes jambes.
- On ne voyait que lui, mais pas pour les bonnes raisons. Il était le seul Blanc dans une assemblée exclusivement noire, ce qui ne lui était jamais arrivé.
- Elle pensa que, s'il le faisait, ce serait bien ; que s'il le faisait, ce serait comme de l'eau fraîche sur son cœur blessé.
- « Que ne ferait-on pas pour tirer un coup » avait-il commenté, le garçon avait cru qu'il parlait de carabine.
- À cet instant, jeunes et vieux se parlaient dans un silence ancestral, et ne comprenaient rien, ou comprenaient tout, le monde entier devenait éternel.
- Paula, le trophée de ma jeunesse, l'épouse modèle, avait pris le rendez-vous pour moi.
- Parfois, un homme doit apprendre à la fermer.
- Nous avons l'habitude de filles avec une bite. Un garçon avec une chatte est plutôt une rareté.
- Nous autres hommes, à la vérité, que sommes-nous en fin de compte ?
Éditions : Belfond (2014)