002197778
Misere-sexuelle.com *
Stéphane ROSE.

Note : 4,5 / 5.
Mestics, ton univers impitoyable !
Le monde étant malheureusement ainsi fait que plus les moyens de communications sont perfectionnés, moins la communication est réelle! Alors Internet vient au secours des femmes et des hommes qui, pour des raisons diverses, se sentent seuls et qui très souvent en toute bonne fois ne veulent pas le rester. Alors, le "Site de rencontres" est-il la solution et la panacée universelle ! Stéphane Rose va nous donner quelques règles glanées au cours de ses expérience personnelles.
Quatre parties principales dont je vais dire quelques mots, et aussi plusieurs bonus!
1) Les exclus.
La liste pourrait, je pense, être plus longue, mais certaines candidatures masculines sont acceptées car elle représente un apport pécuniaire non négligeable. Un beau texte d'un dénommé Nicolas a qui ce genre de sites lui a apporté quelques années de bonheur !
- En cela, la découverte de l'autre par le biais d'échanges épistolaires (même en numérique, un mot doux reste un mot doux...) est une libération pour les gens dans mon cas.
2) Les mythos.

Là c'est gratiné! L'art et la manière de raconter n'importe quoi et d'être étonné de prendre ce que l'on nomme "Des râteaux" ! Le mensonge comme moyen de rencontrer des gens en oubliant que la vérité éclatera au premier coup d’œil ! Certains exemples sont en cela édifiants : cet homme de couleur dont la photo est celle d'un blanc, cette femme qui se rajeunit d'au moins vingt ans et qui se gomme trente kilos! Un afflux de beautés des pays de l'Est et d'Africaines toutes belles à damner un saint, alors un homme seul....sera prêt à dépenser quelques euros et plus si "semblants" d'affinités! Autre dissimulation, la situation maritale....là c'est valable pour les deux ! Et plus surprenant, le lieu de résidence, beaucoup de personnes se domicilient à Paris, car les possibilités de rencontres sont plus nombreuses !
-« Sur les sites de rencontres, une femme sur deux est là uniquement pour s'assurer qu'elle peut toujours séduire un homme, et ne passera jamais ou très rarement à l'acte ».
3) Les consommateurs.

Une chanson m'amusait beaucoup il y a quelques temps"Mangez-moi, mangez-moi", ici c'est "Mailez-moi, Mailez-moi!" il y aura peut-être une suite ! Chapitre qui laisse songeur, et quelque peu mal à l'aise.
Là comme ailleurs c'est la société de consommation, tout et tout de suite.
-"Ce que je n'aime pas dans les sites de rencontres, c'est que personne ne semble vouloir faire d'efforts".
4) Les névrosés.

Catégorie la plus dangereuse si ce n'est pas la plus nombreuse ! Des sous catégories à foison, les jaloux, les paranos, les cyniques et les obsédés ! Et celles qui vous allument avec des profils créés de toutes pièces, dragueuses de haut-vol, tellement douées que vous répondez....pour vous apercevoir que c'est votre dernière conquête qui teste votre fidélité!
- « En un mois sur Adopte, j'ai l'impression de n'avoir rencontré que des cas : quelques narcissiques incurables, beaucoup de filles aigries ou désespérées...»
Passons au chapitre "Déconnexion", mais gardons en mémoire, cette phrase magnifique de Lautréamont :
« L'amour est la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie. »
L'autosatisfaction, vrais témoignages ou bidouillages....c'est tellement beau que parfois cela laisse rêveur ! Dans le doute je préfère penser que c'est la réalité, même si mon petit doigt me dit d'arrêter de faire le naïf !
Un moment très instructif, une modératrice explique son travail....et ses déboires. Un questionnaire comprenant 50 critères de sélection aide-t-il à la rencontre souhaitée ? Facebook rabatteur déguisé ou complice ? Bref "Tout ce que vous avez-voulu savoir sur les sites de rencontres sans avoir oser vous inscrire"!
Parodions un peu...en espérant que tous ces brave gens aient le sens de l'humour !
"AttractiveFric", "Adoptemonpèze", "Mestics c'est du toc" ou "Mestics et tes tocs" !
Les personnages dans le cas présent sont souvent, du moins au départ, des entités virtuelles et à première vue certaines feraient bien de le rester! Ne nous voilons pas la face même si nous dévoilons le reste, Internet n'est que le reflet grossissant de la société actuelle, avec ses dérives marchandes, la réussite à tout prix et la négation de l'être humain.
Une remarque me vient à l'esprit (c'est surprenant, mais c'est comme cela !) : nos brillants énarques et hommes de tous poils et de tous bords qui gouvernent avec la réussite que l'on sait sont des adeptes du mot "égalité". Par exemple les assurances automobiles des femmes ont augmenté au nom de "l'égalité des sexes". Or que voit-on ici ? Les hommes payent, mais les femmes non ! Donc au nom de cette sacro-sainte "égalité des sexes", gratuité pour tous ! Malheureusement je pense qu'ils feront l'inverse, que tout le monde apporte son obole !
Un conseil : Messieurs au lieu de vous inscrire dans des sites de rencontres, tenez un blog littéraire....et vous ferez plein de connaissances féminines....après chacun gère sa vie ! C'était un hommage sincère à toutes les charmantes, jeunes et moins jeunes femmes connues grâce à Internet.
Un livre gentiment irrévérencieux qui décrit une dérive basée sur le profit et qui abuse de la misère affective et sexuelle d'une partie de la société moderne !
La grande énigme et la question qui me taraudent en fermant cet ouvrage sont comment mes grands-parents, mes parents, mon épouse et moi avons fait pour nous rencontrer sans "Internet" ?
Ma dernière considération n'a pas grand chose à voir avec ce livre, mais la misère sexuelle ne date pas d'hier hélas, il suffit de relire le superbe et long poème de l'irlandais Patrick Kavanagh "The Great Hunger" (La Grande Famine) écrit en 1942 !
Extraits :
- Ils m'ont tour à tour promis l'amour ou le plan cul du siècle, voici ce que j'y ai trouvé.
- Lorsqu'on ne séduit pas dans le réel, on ne séduit pas non plus dans le virtuel.
- Plus surprenant encore, certaines personnes en couple s'engagent pendant des jours, des semaines et même des mois dans des correspondances enflammées en sachant très bien qu'elles ne basculeront jamais dans le réel mais sans le dire à l'autre. D'autres séduisent et se laissent séduire, s'autorisent un coup de fil, un rendez-vous....
- Sur les sites de rencontres comme partout ailleurs où il consomme, le client est roi.
- « Ne perdez plus votre temps sur Internet ! », « de belles rencontres sans effort ni perte de temps ! » promet-on sur la page d'accueil.
- "Mais ça n'a pas marché entre nous. En fait c'était un con. Comme quoi, on peut avoir les mêmes vues sur la vie qu'un homme, et le trouver super con. »
- Les sites de rencontres sont à l'amour ce que la nicotine est aux cigarettes et le sel aux chips.
* Le livre noir des sites de rencontres.
Éditions : La Musardine/ Document.
Titres auxquels vous avez échappés:
Abondance de propositions nuit parfois.
Tout n'est pas rose sur le minitel moderne.
La baise est en hausse !
Exclu tu es, exclu tu resteras!
Livre noir pour nuit sans amour!

Livre cité par l'auteur :
Fake de Guiliano Minghini.