Les nouvelles de l'été.

 img315

Le sort en est jeté.
Valérie BRUN.

Note : 4 / 5.
Et en règle générale, il est mauvais!
Après "
Les papillons noirs", Valérie Brun sort un nouveau recueil de nouvelles qui nous fait voyager de Bretagne à l'île de Malte en passant par Paris et Verdun, ainsi que dans le temps.
"Le bûcher", nous sommes à Dinan en 1256, Béatrice va être brulée comme sorcière, elle clame son innocence et raconte sa version des faits...et le seigneur des environs n'est pas blanc comme neige!
"Frères" et demis-frères dans le même monastère, l'un est le fils officiel d'un noble des environs, l'autre un de ses bâtards. Entre eux, ce n'est pas l'entente cordiale.
"Balles perdues", Grenoble, 6 juin 1788, Mathilde assiste et participe à son corps défendant à des émeutes qui préfigurent la future révolution française. Son esprit d'aventure ne va-t-il pas la conduire trop loin?
"Les écorcheurs" où l'histoire se répète à travers les siècles ; pour certains barbares, la vie humaine n'a aucune importance.
"La rencontre", Ukraine 1942, un simple match de football, Ukrainiens contre Allemands, mais pour certains, la défaite est amère et humiliante, alors la vengeance est disproportionnée.
"L'accident"est en principe une chose imprévisible. Même une équipe de montagnards expérimentés n'est pas à l'abri. La survie est difficile et la mort plane sur les sommets.
"Un coin de paradis", le paradis sur terre, c'est un coin ensoleillé, une végétation de toute beauté entretenue par un vieil aristocrate anglais et son terreau magique. Pas étonnant que les vieilles personnes des environs s'y sentent si bien!µ
"Le marin d'eau douce", le monde est impitoyable, même celui des gens de mer. Surtout pour un étranger venant d'un pays de montagnes comme les Alpes!
Une guérisseuse accusée de sorcellerie, deux novices dans un monastère breton, une femme pirate amoureuse pressée d'arriver à destination qui a perdu toute prudence dans un récit un peu fantastique. Une petite fille de la campagne, dans des moments tragiques et "L'Autre"....la vie n'est pas toujours douce dans la campagne profonde! Une épouse volage, un mari qui remarque que son épouse porte une bague onéreuse qu'il ne connait pas, et qui veut jouer les détectives. Il y aura un mort, mais pas le bon.
Des nouvelles courtes où la vie de chacun semble être tirée au sort et cela au moment où le destin de certains d'entre eux chavirent, hélas du mauvais côté, celui du décès!
Un recueil qui mêle l'histoire avec un grand H et la géographie, beaucoup de textes ont Grenoble pour décor, mais l'auteur se souvient aussi de la Bretagne où elle a résidé. Un petit tour aussi dans le Londres de Jack L’Éventreur.
Quelques références littéraires Montesquieu, Diderot et Rousseau. Et l’apparition furtive d'Henri Beyle* dans une nouvelle.
Extraits :
- On n'avait encore jamais brûlé de sorcières à Dinan.
- La révolte couvait parmi les criminels, les esclaves enfuis et les « malgré eux » embarqués de force qui composaient le groupe.
- Cet homme malicieux et subtil s'était peu à peu muté en un être prudent, tourmenté.
- Ils ignorent que je ne renierai pas mon geste.
- Depuis, il m'apporte parfois d'autres fragments de femmes qu'il a attirées, effrayées, et trucidées.
- De toute façon, il n'y avait jamais de plan idéal et tant que les chefs disposaient de chair à canon, les offensives se succédaient.
- Nous repartîmes donc à l'assaut des lignes ennemies. Un seul choix nous était offert : tomber sur nos propres balles ou sous les bombardements allemands.
- Comme après chaque humiliation, la Bête a faim alors ses hommes veillaient à lui offrir un festin qui lui fasse honneur.
- Agatha Christie avait raison, c'est parmi ses amis qu'il faut chercher les suspects. Dès que l'on met le nez dans les affaires d'autrui, on découvre une facette inconnue de ses proches.
- L'expédition collective devenait une quête individuelle, chacun voulant se préserver, chacun luttant pour survivre.
- Ici, on était marin de père en fils ; on ne rentrait à quai qu'après avoir accompli son devoir.
Éditions : Kirographaires (2013)
* Stendhal.