000922745

le-septième-jour.net.
Michel TREGUER .

Note. 4 / 5.
Net mais pas toujours !
Le seul livre de cet auteur que j'ai lu est « Avec le temps » qui m'avait touché pour des raisons personnelles. Ici, fini le récit historique et la vie d'un village pendant l'occupation allemande. Entrons dans la fiction pour ne pas dire la science fiction, mais du moins dans un monde moderne ;  lecteurs à vos ordinateurs....
Septuor sans musique, mais avec une grande originalité et pas mal d'humour également. Le vocabulaire du net enfin décodé, mais en partie seulement,
xls, doc, org, pdf, jpg, .com ! Chacune de ces initiales bien connues des initiés sera bien gardée.
Au début il n'y avait rien enfin pas grand-chose, un concepteur de jeu vidéo un peu à cours d'idée...Une pensée..partant de là...sur sa planète il imagine des créatures
. Adam et Adamah...puis un animal pour corser le jeu. Inventons le pêché, un bien (ou un mal ?) du genre universel qui dure des siècles...pour cela il faut un animal, un rampant...un peu fourbe et visqueux.. puis un fruit, celui qui apporta des pépins au genre humain...car l'histoire ne s'arrête pas là....game is not over ! c'est « Éloah Play Evolution 2 ».
« Quadrigue.xls »Pierrot 1, puis deux par deux puis x par x. Mais dans l'histoire chacun voit la fin à sa fenêtre....et celles-ci ne sont pas toujours compatibles entre elles....Pierrot 1 devient Pierrot 2.....mais Pierrot 2 a deux possibilités ? Partir ou rester....Que seraient devenues nos vies si à un moment bien précis nous avions pris une autre décision.....si par exemple, je n'avais pas accepté un travail à Londres..... ? Question sans réponse ! La nouvelle la plus difficile à lire mais offrant tout un tas de possibilités dans le récit.
« Bobards doc » toute ressemblance avec une ou des émissions existantes est bien évidement fortuite. Comment pouvez-vous penser une chose pareille ? Les Oscars, les Césars, les Gérards, les Nanards et maintenant les Bobards. La devise de ce concept est "Plus c'est gros, mieux cela passe"! Il semble, dans un certain sentiment de partialité, les membres du jury ont décidé, que les hommes politiques de tous poils et de tout bord soient mis hors catégories! Pour eux ils envisagent la création du prix Nobel du Bobard!  Revenons à nos divagations nominées.... La vedette, féminine qui elle- même est une sorte de Bobard sur pattes refaite à comptes d'auteurs, prend le scalpel, (celui qui a servi à lui refaire la poitrine, ou les lèvres ?) ouvre l'enveloppe et d'un ton sérieux nous dit.. Le Bobard de l'année est...... Et les réactions sont les suivantes :  les "pour" applaudissent, les "contre" huent (les contres ut c'est pour les castrats d'or). Parfois ils en viennent aux mains jusqu’au cocktail où sont servis des ersatz de champagne et de caviar. La morale de tout cela : la prochaine cérémonie des Bobards sera meilleure que celle qui l'a précédé !
« Expériences. Org » Attendu que toute expérience est par nature aléatoire et le résultat peu, ou même parfois pas évident, attendons-nous donc à tout et à son corollaire rien !
« Trahison.pdf » Les trahisons hantent les pages des livres d'histoire, Judas, Brutus...mais la trahison de tous les jours...c'est vite oublié le soir venu... Lisez avec jubilation les exemples récents dans le monde politique bien sûr, mais aussi et, c'est en plus très osé dans celui de l'édition........Cela peut être une cause de changement d'éditeur!
« Femmes.jpg » Jeune. Polie. Gracieuse ». Je doute fort que le sigle jpg ait la signification que je lui prête mais c'est à mes risques, périls et puérile.
Beaucoup de personnages dans cette histoire, un texte dense d'une lecture que j'ai trouvé très ardue. Un monde totalitaire proche de celui décrit par Orwell dans 1984.....Lorsque la pensée unique sera la seule et unique norme en vigueur....Et si malgré tout le rire était la seule référence universelle....  Hihihaha.com est là pour nous le rappeler et clôturer ce livre par un éclat de rire mondial ! « L'hilarité au pouvoir ». Beaucoup de références dans ce livre, à la Bretagne et à sa langue, à sa littérature avec Anatole Le Braz et son célèbre roman « Le gardien du feu ». Les personnages souvent à multiples facettes n'ont pas une grande importance dans ce recueil de nouvelles. Ce qui compte c'est l'atmosphère de ce livre, mélange d'humour un peu décalé et de crainte vis à vis de l'avenir. Comment gérer l'intrusion de toutes ces nouvelles techniques de communication sans oublier la principale, le contact humain......A méditer.
Très différent de « Avec le temps » je le considère comme un bon cru dans cette collection des nouvelles des éditions « Dialogues ».
Extraits :
- Il faut être un enfant du pays pour lire dans cet habitat désordonné le visage d'une civilisation. Et Pierrot est un enfant du pays. Il commente, il est à l'aise, il règne sur ces landes peuplées de fées.
- Pendant une semaine, ils enquêtent à Ploézal dans les Côtes-d'Armor, sur une
gwerz contant la mort par noyade d'un jeune gentilhomme local dans un étang gelé, au cours d'une chasse aux cygnes.
- Il est l'un de ces Bretons qui ont prêté main-forte aux révolutionnaires américains, Chateaubriand, La Rouërie: il n'est peut-être pas trop tard !....
- Tel reporter n'avait jamais rencontré l'homme politique dont l'interview avait fait sa gloire. Tel autre avait composé ces images d'horreur avec des figurants maquillés.
- L'Histoire, toujours l'Histoire. Un monde fasciné par l'éternité abandonnant l'avenir au hasard.
- Article 2 :
Toute nouveauté est une trahison de l'ordre précédent.
- Quelquefois il pense un peu à son enfance. A-t-il eu une enfance ? La Bretagne est si loin.
- Rien n'est moins drôle que le patriotisme.
Liberté, égalité, fraternité, hilarité.
Éditions : Dialogues (2011).
Autre chronique :
Avec le temps.
Dialogues croisés