Crimes_au_clair_de_lune

Crimes au clair de lune.
Charlaine HARRIS (Présenté par )
Note : 3 / 5.
Lune pas claire.
Dans l'introduction de ce recueil, Charlaine Harris, qui s'est chargée de la compilation des textes, semble dire « Chassez le surnaturel, il revient au galop » ! Je ne suis pas un spécialiste de la littérature fantastique, mais pourquoi ne pas essayer ? Ce recueil d'une vingtaine de nouvelles est peut-être le livre idéal pour me plonger dans ces histoires de vampires et autres. En plus je ne connais aucun des auteurs qui, si j'en crois la préface, sont des auteurs membres de la « Mystery Writers of America », association des auteurs américains de romans policiers. Certains n'étaient pas très chauds pour se lancer dans l'aventure, écrire du fantastique n'était pas leur spécialité !
Dans un monde où humains et vampires semblent cohabiter, un attentat est commis contre un hôtel vampiresque (?) Un mouvement anti-vampires le revendique...mais des donneurs de sang bénévoles nourrissent les vampires blessés.. Dalhia vampiresse (?) canon au charme sulfureux qui fait bouillir le sang des humains qu'elle rencontre !!! J'ai appris quelque chose à la lecture de cette nouvelle : un vampire de mauvaise humeur est un vampire qui est descendu de son cercueil du pied gauche !
Vous connaissez la légende de Daphné et d'Apollon, moi pas...Enfin Daphné s'est transformée en buisson de laurier pour échapper à un Apollon plein de vigueur et surtout libidineux...mais quand la jeune Laurel se rend compte qu'elle peut faire la même chose, cela change sa vie....Elle se transforme en fauteuil pour se débarrasser d'une tante un peu pénible, etc...
« Les intrus », ce n'est jamais très agréable. Même pour un policier, réveillé en plein milieu de la nuit, qui a un radio-réveil avec chiffres rouges sang, et doit partir en week-end à Concord chez ses beaux-parents. Il se dit : « bon sang, le week-end est foutu » et il a bien raison! Il va avoir affaire au C.F.N.A (Chasseur de Fantômes de la Nouvelle-Angleterre) et se retrouver avec un cadavre sur les bras ! Une mort prématurée...qu'en termes galants ces choses-là sont dites!
« La maison des horreurs » c'est normalement, comme le train fantôme, carton pâte et frissons garantis sauf que.... plusieurs choses ne vont pas se passer comme prévues. Une série de photos avec un personnage récurrent inconnu du photographe, bizarre non ! Un peu comme un invité imprévu que l'on retrouve partout...
« La porte de la chambre », personne n'y fait vraiment attention, mais quand la grand-mère de la narratrice a le don de voir des gens sur le pas de sa porte et qu'ils meurent dans les trois jours, c'est moins drôle pour ne pas dire tragique...surtout bassement matérialiste lorsque c'est votre associée qui a été vue devant la porte...mais bon les visions ne sont pas toujours fiables ! Une des meilleurs histoires du recueil.
« Messages fantômes » est aussi très intrigante....méfions-nous de nos mails.....
« Une boite de Pandore » qu'il ne vaut mieux pas ouvrir, mais bien sûr quelqu'un va l'ouvrir...
Un petit tour des personnages qui hantent ces pages, pour un inventaire fantastique, des vampires en veux-tu, en voilà, des fantômes, une sorcière violette et verte, des morts bien évidement violentes et mystérieuses.
Un vieil éleveur de porcs et sa charmante jeune fille à la voix enchanteresse, un couple qui croit qu'être propriétaire du lieu où il réside n'en fait pas des intrus...Entre la loi et l'esprit ici, c'est ce dernier qui prime. Une étrange petite fille prénommée Grace, un jeune homme peu à l'aise au téléphone qui ne sait pas mettre fin à une conversation, des marins sillonnant le monde comme tous les marins d'ailleurs!
Dans ce genre d'ouvrage, les styles d'écritures sont bien évidement très nombreux. J'ai bien aimé mais sans plus, ce genre littéraire ne m'inspire pas vraiment.
Je suis toujours content, quand j'apprends quelque chose à la lecture d'un livre. Ici j'ai appris que les vampires n'avaient pas d'ombre.... alors essayez d'imaginer la photo de famille quand l'un de ses membres est absent sur le cliché......C'était ma modeste contribution à l'étude des vampires en littérature. Il faudra que je retourne faire un tour dans ma bibliothèque irlandaise, car beaucoup d'écrivains de ce pays ont écrit des livres fantastiques qui font partie des classiques du genre. Il y a d'ailleurs, dans ce livre un récit avec une banshee de Galway....
Extraits :
- J'ai été humaine dix-huit ans seulement. Je suis vampire depuis....neuf cents ans, peut-être.
- La chance ? La chance n'a rien à voir avec ça. Résoudre un crime, c'est éliminer peu à peu toutes les possibilités.
- Dis donc, papa, maman ne s'est jamais changée en fauteuil à bascule pendant que tu avais le dos tourné ?
Mais peut-être que Ralph sera heureux, maintenant. Un vrai cadavre dans notre maison. L'esprit de ce pauvre garçon va sûrement nous hanter.
- C'est bien ce qui a d'étrange avec grandma : elle ressemblait à une grand-mère de livres d'images.
- Cela veut dire qu'elle aime et qu'elle dort avec lui quand elle en a envie.
De mon temps, on appelait cela un mari.
- Cette femme l' excitait plus que toutes celles qu'il avait connues. Elle l'engloutissait, littéralement.
Éditions : Michel Lafon (2011).
Titre original : Crimes By Moonlight (2010).