img139
C'est de l'eau*
David Foster WALLACE.
Note : 4 / 5.
Fontaine je ne boirais pas de ton eau.....
Je ne connais pas du tout cet auteur américain né en 1962 et qui s'est suicidé le 12 septembre 2008. Il est assez terrible de lire dans le titre intégral de ce petit livre les mots suivants :
..pour vivre sa vie avec compassion.
Je voudrais aussi saluer les éditions « Au Diable Vauvert » pour prendre le risque de publier des auteurs qui ne répondent pas aux normes du classicisme littéraire ambiant. Je pense par exemple au recueil de Lydia Lunch « Déséquilibres synthétiques » dont j'ai parlé il y a quelques mois.
Ce livre est l’intégralité d'une allocution donnée par David Foster Wallace pour la promotion 2005 de Kenyon College. Le sujet était à sa discrétion.
La mise en page ressemble fort à la manière dont sont présentés les aphorismes, pensées ou proverbes, une phrase par page, parfois une seule ligne, mais souvent plus.
Deux jeunes poissons en rencontrent un vieux, lequel vieux leur demande si l'eau est bonne, et les jeunes de se demander : c'est quoi l'eau!
Deux hommes dans un bar au fin fond de l'Alaska, l'un est athée l'autre croyant. L'athée reconnaît qu'un jour pensant mourir, il a prié Dieu ! Le croyant jubile, Dieu t'a entendu puisque tu es vivant...Mais on peut avoir la vie sauve grâce à des circonstances très terre à terre...
L'auteur nous parle en vrac et suivant une ligne de conduite qui paraît floue, (mais qui ne l'est probablement pas).
Le livre est court, ma chronique le sera également (ce n'est pas trop tôt, diront certains!).
C'est plein de pensées qui paraissent très simples comme par exemple :
- On ne peut pas ne rien vénérer.
- Tout le monde vénère quelque chose.
- Vous pouvez décider de ce que vous vénérez...
Sinon quelle tristesse....
Sur d'autres sujets, la religion :
-Vous savez ce qu'il y a d'insidieux dans les différents cultes, ce n'est pas qu'ils soient mauvais ou amoraux; c'est qu'ils sont inconscients.
Le suicide aussi :
-Comment arriver à trente ans, peut-être même cinquante sans avoir envie de vous mettre une balle dans la tête.
La vie ordinaire et même les choses les plus simples deviennent un cauchemar, les courses par exemple :
-Mais soudain vous vous souvenez que votre frigo est vide-votre boulot simulant ne vous a pas laissé le temps de faire les courses de toute la semaine- et que vous devez donc aller au supermarché après le travail.
C'est le seul moment un peu amusant de ce livre et un moment que l'on a hélas tous vécu un jour ou l'autre.......
Probabilité ou pas ?
- Bien sûr, rien de cela n'est probable, mais ce n'est pas non plus impossible- tout dépend de ce que vous choisissez d'envisager.
Une réflexion sur la liberté :
- Voici, telle que je vous la propose la liberté que procure un véritable enseignement à ceux qui ont appris à être équilibrés : vous pouvez décider en toute conscience de ce qui a un sens et de ce qui n'en a pas.

Ce livre se conclue ainsi :
- Je vous souhaite bien plus que de la chance.
Je crois que je lirai autre chose de cet auteur pour me faire une idée plus précise de ses écrits.
Éditions : Au Diable Vauvert (2010)
Titre original : This is Water, some thoughts, delivered on a significant occasion, about living a compassionate life. (2006)
Le titre intégral est : C'est de l'eau. Quelques pensées exprimées en une occasion significative, pour vivre sa vie avec compassion.
Dialogues_crois_s