Les_raisons_du_doute

Babalio

Les raisons du doute.
Gianrico CAROFIGLIO.

Note : 4  / 5.
L'ombre d'un doute.
J'ai appris une chose avec ce livre, une appellation que je ne connaissais pas « legal thrillers », (étrangement il n'y a aucun mort dans ce livre). En effet cet auteur, né à Bari est juge anti-Maffia.
Une femme pour un poste plus élevé quitte un homme....
Guido Guerrieri reçoit dans son bureau une femme. Elle est l'épouse de Fabio Paolicelli ; celui-ci aimerait qu'il assure sa défense. Ce nom rappelle quelque chose à l'avocat, mais quoi? Il décide donc d'aller le voir en prison et là ses souvenirs reviennent...Un groupe de fascistes l'avait agressé il y a très longtemps et Ray-Ban en était le leader, donc la logique et la répulsion qu'il a pour cet homme l'incitent à dire non. Il est décidé, il ne défendra pas cet homme et refusera sa clientèle.
Mais chercher l'erreur et ici chercher la femme, Natsu, l'épouse de Fabio, ancienne mannequin d'origine asiatique le subjugue, et à son corps défendant, il accepte cette affaire. Mais il se rend vite compte que tout est ligué contre son client, peut-être trop bien d'ailleurs. Il s'aperçoit de choses très étranges dans ce dossier, la brigade financière semblait avoir choisi ce véhicule en priorité, une dénonciation?
Le rôle du premier avocat de l'affaire semble également des plus bizarres, pas illégal, mais anormal, c'est lui par exemple qui a récupéré la voiture après la fin de la mise sous scellés...
L'avocat Guido Guerrieri est aux prises avec sa conscience : défendre un homme qu'il hait, et qui attend son procès en prison, ou laisser les choses suivre leur cours et continuer la liaison qu'il entretient avec l'épouse de son client? Il n'est en général pas très heureux en amour, sa compagne est partie à New-York pour un travail très lucratif, il a refusé une passade avec une jeune femme quittée par son fiancé! Il lui reste le jazz et la boxe comme exutoire. Alors quand Natsu le contacte, il voit la vie autrement et pense enfin à l'avenir.
Fabio Paolicelle dit Fabio Ray-Ban clame son innocence, mais les faits sont contre lui. C'est la voiture de son épouse qui contenait l'héroïne et son passé ne milite pas vraiment en sa faveur.
Natsu, l'épouse passée de mannequin à cuisinière spécialisée dans la cuisine japonaise, est une femme de toute beauté, est-elle consciente de ses charmes ou est-elle sincère dans ses relations avec Guido ?
Plusieurs autres personnages gravitant entre la police et la justice vont aider Guido dans ses recherches, mais d'une manière anonyme.
Un petit mot pour Ottavio, ancien professeur insomniaque, qui a créé une librairie qui a la particularité d'être ouverte uniquement la nuit! Les livres luisent dans la nuit! Bienvenue dans l'univers des lecteurs noctambules!
Sur une intrigue somme toute banale, l'avocat, le prisonnier et l'épouse de celui-ci, l'auteur bâtit un roman dont un des atouts est de nous démontrer les mécanismes de la justice italienne. Les pages relatant le procès et la manière dont Guido prouve que pour des faits qui semblent certains peuvent cacher une autre vérité.
Certains passages de ce roman sont jubilatoires, celui qui se passe dans une librairie ouverte que la nuit, un client prend le titre « Vol de nuit » au pied de la lettre, mais se fait rattraper! Autre passage savoureux, lorsque notre juge fait une partie de « Taper la bière » avec quelques personnages dont le casier judiciaire a de quoi donner le tournis, et la bière la gueule de bois!
Un livre qui nécessite une lecture attentive pour comprendre certaines subtilités pénales italiennes, car ici ce n'est pas l'action qui prime, mais la réflexion.
Extraits :
- Orientale, mais avec quelque chose d'européen, belle, l'air un peu égaré.
- Mais une fois passée la quarantaine, les pensées stupides se multiplient et des phénomènes insignifiants se transforment en symptôme de la vieillesse qui approche.
- On racontait beaucoup de choses sur son compte et sur celui de ses amis. On évoquait des vols à main armée commis pour le plaisir du geste audacieux.
- Maintenant j'avais envie de m'en aller, j'avais envie de me sauver.
- Dans la plupart des cas, nous autres avocats ignorons la vérité. Nous ne savons pas si notre client est coupable ou innocent.
- Mais je fus parcouru par un de ces frissons qui vous secouent à l'âge de seize ans quand, dans un moment de bienveillance splendide inattendue, la plus jolie fille de la classe vous adresse la parole dans le couloir du lycée.
- Qu'il fut innocent ou coupable, Paolicelli était piégé. Je n'avais qu'une seule conduite à adopter en tant que professionnel : limiter les dégâts.
- En réalité, je me bornai à imiter un personnage indéfini de films policiers.
- Tandis que j'ai quitté la prison, je pensais qu'il faudrait tôt ou tard que je trouve un métier honnête.
- Les librairies agissent sur moi comme des anxiolytiques et  des antidépresseurs.
- Cette question m'agaça. Elle me rappelait brutalement que j'étais l'avocat, et elle la femme de mon client en prison.
- Porcelli a le tempérament et le charisme d'un calamar.
Éditions :  Seuil Policier (2010).
Titre original : Ragionevoli dubbi (2006)