La santé par les plantes.
Francis MIZIO.
Note : 4 / 5.
Allo, maman pot-pot*!
J'ai lu de cet auteur une nouvelle dans le recueil annuel de « La noiraude & La fureur du noir » sobrement intitulé « 5 ». Exceptionnellement cette année là, le jury n'ayant pas tout son bon sens n'a pas daigné jouer au jeu des familles, c'est à dire mettre ensemble l'auteur et la nouvelle!
Gatsby Legrand, l'homme d'affaires le plus riche du monde, qui est à la tête d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques du monde, est consterné! Le verdict est tombé, il a perdu 4,8 années de sa vie sur un siège! D'accord, il est luxueux le siège, fait sur mesure, profilé par les meilleurs designers du moment, mais rien n'y fait! Comme si des années auparavant, une sorcière (c'est vrai qu'elle s'appelait Samantha) lui avait jeté un sort!
Wjatscheslaw-Zénodore Douglas (je ne suis pas très familier avec ce monsieur, mais je l'appellerai Douglas) travaille pour le laboratoire « OPO» qui cherche un produit miracle pour guérir ce terrible mal qui empêche son patron, Gatsby, d'être un homme enfin heureux. Comme c'est un spécialiste des coups tordus, des remèdes miracles, mais bidons, il se dit, c'est la chance de ma vie! Après avoir oeuvré dans le contraceptif (avec beaucoup de bonheur, d'ailleurs, du point de vue personnel, pas du point de vue résultat!), il s'attaque au laxatif!
Car Gatsby part du principe, on n'est jamais si bien servi que par soi- même. Il donne trois mois à son état-major pour trouver une nouvelle molécule, sinon, cela va chi... L'état-major fait dans son froc et se met au boulot. Wagram, stimulé par la salle (du même nom), est le seul à se lancer dans la bataille (du même nom également), mais pour lui c'est la Bérésina! Ainsi va le monde des affaires et des marchés de dupes! Douglas prétend qu'un arbre a un pouvoir quasiment magique pour déconstiper les gens constipés, l'état-major de l « OPO »lui donne le feu vert et les moyens financiers pour récupérer l'arbre mâle et l'arbre femelle! Car ces deux spécimens (rares) se trouvent en Australie!
Mais la concurrence veille au grain, Franz-Albert Zahn, propriétaire des laboratoires « La vie saine », est informé du projet de son concurrent! Mais en ce moment, il pratique l'amour salace, sale dans la fange et la boue. Enfin, il se fait dessaler par une dénommée Samantha!!! Sa sorcière bien aimée, qui, d'ailleurs, ressemble plus à la fée Carabosse avec ses cheveux gras et tout le reste!
La chasse à l'Allocasuarina Portuensis peut commencer! Et en Australie l'affaire n'est pas dans la poche, car les prix montent, et tous les coups sont permis.
Gatsby Legrand, faute d'être magnifique, a un problème depuis qu'il a seize ans, et comme aujourd'hui, il en a quarante cinq, cela fait trop longtemps que cela dure! Tout cela parce que une dénommée Samantha l'a rembarré en le traitant de « coincé du cul »! Ce qui n'était au départ qu'une image, est depuis devenu un état permanent!
Douglas est un autre personnage clé de cette histoire. Scientifique, un peu escroc, ou carrément escroc se faisant passer pour un scientifique, il collectionne les inventions et les remèdes soi disant miracles, parfois cela marche!
Narcisse et Flore sont les membres fondateurs du FLC (Front de Libération Chlorophyllien). Lui est en prison et elle, la fille d'un jardinier qui avait la main verte et d'une indienne de la tribu des Pieds verts, certains disent même qu'elle est un peu dérangée du bulbe! C'est vert (jusqu'aux poils du pubis) et peu regardant vis à vis de la légalité! Ils serviront d'hommes de main à Douglas. Quelques autres personnages passent, un policier anglais en retraite spécialiste de botanique, un milliardaire australien et son épouse et l'amant de Madame, car Monsieur a découvert le pot aux roses, en réalité le pot d'Allocasuarina Portuensis, ce qui, vous en conviendrez, est nettement moins poétique! On trouve également une femme à barbe et son conjoint, bref monsieur et madame tout le monde! Il y a également un majordome qui veut se recycler dans la médecine chinoise par les pieds  ; pour lui c'est « La santé par la plante des pieds »!
J'aime bien ces romans un peu farfelus, mais sans devenir l'almanach Vermot! A ce point de vue ce livre est réussi, car il y a un côté scientifique très évident, nous apprenons tous les secrets de la vie du Perroquet vert à deux crêtes et touffes rouges sous les ailes et de son fidèle compagnon le doryphore-bousier lubrique et cela grâce au célèbre professeur Castani!
Gatsby Legrand pour le même prix nous donne quelques leçons de management pour le moins surprenantes! 
Dans ce livre qui date de 1999, il est déjà fortement question de « La crise »!
Un très bon moment de lecture, constipés s'abstenir.
Extraits :
- ...c'est la croissance, on construit, alors on a besoin de brouettes. C'est la crise, alors les millions de chômeurs bricolent chez eux et ont besoin, eux aussi, de brouettes. Dans tous les cas de figures, on a besoin de brouettes.
- L'histoire du cordonnier mal chaussé appliquée au transit.
- La déontologie et la réalité !
- Gatsby Legrand n'ignorait aucun des avantages liés à l'incompétence de ses cadres. Mieux : il leur en savait même gré. Cela l'aidait même à les supporter.
- Finalement, la malveillance, ça fonctionne comme une entreprise bien huilée.
- C'était un peu comme si on avait fait cuire une taupe pourrie avec du gingembre et des choux de Bruxelles. Très étrange. Heureusement, ce n'était pas très tenace.
- Il ne supportait guère le parfum de cette Française. Comment pouvait-on autant aimer la sueur à la violette?
Éditions: Gallimard (1999)
*Paroles et musique de Gatsby Legrand.
PS. On peu lire ,ici, la réponse de l'auteur sur son site.