Un mec parfait.
John O'FARRELL.
Note : 2,5 / 5.
Pile ou face !
Un auteur anglais inconnu au bataillon, alors pourquoi pas? Écrivain et journaliste, il collabore avec « The Independent » dans lequel il tient une chronique.
Un docteur Jenkill et Mister Hyde des temps modernes, les assassinats en moins.
Michael Adams est d'un côté de sa vie un « Glandeur »  homologué par la fédération anglaise de ce sport plein de risque. Pensez, traîner au lit, vivre avec trois autres célibataires, qui n'ont pas forcément la même conception de la vie. Dans ce cadre il a aménagé un mini studio d'enregistrement de musique (il faut bien vivre). Il oublie, qu'à l'autre bout de Londres, l'attend une épouse charmante, ancienne comédienne, et deux enfants! En effet Catherine a petit à petit poussé Michael hors de la maison, devenue trop petite, et Michael n' a pas opposé beaucoup de résistance surtout qu'une autre naissance est en vue! Elle pense qu'il travaille énormément ! Dans le cadre de sa vie de célibataire un peu feignant sur les bords, il essaie de composer des musiques pour des publicités. Pour être un tant soit peu crédible, il joue les hommes débordés, toujours en retard pour rendre ses musiques. Sa chambre est aménagée de manière à faire le moindre effort. Un mini frigidaire remplace la table de chevet, mais tous les plans de rangement s'effondrent, la porte s'ouvre dans le mauvais sens! Il faut refaire l'agencement de la pièce, pour pouvoir se servir sans se lever! Il tente de percer dans la musique, mais en dilettante, comme tout le reste de sa vie, avec Jim il enregistre des cassettes, mais ne les envoie pas. Du côté vie familiale il est complètement dépassé, bref le rôle de père n'est pas son meilleur rôle, mais a t-il un rôle dans sa propre vie?
Petit à petit les choses se dégradent, certaines choses et fausses opinions naissent, Michael est en porte à faux de partout.
Les personnages sont du style agaçant et pas très attachants. Michael Adams, Catherine, Millie et Alfie, la famille ; Catherine est une ex-comédienne, qui a abandonné son travail pour s'occuper de ses enfants.
Paul, Jim et Simon, les colocataires ; avec Michael, les « Quatre mousquetaires ». Ils vivent plutôt bien ensemble, mais pas toujours en parfaite harmonie, car des tensions naissent parfois. Paul est professeur dans une école pour élèves en difficulté, c'est le seul qui ait une occupation et paradoxalement c'est le seul qui s'occupe de la maison. Jim est riche et oisif, véritable tête à claque. Simon lui est le plus jeune, il manque de confiance en lui et est un peu maladroit et grand amateur de site pornographique, mais le problème est que la facture de téléphone est divisée par quatre! Quant à Michael, il vit plutôt mal des deux côtés, mais ayant, depuis l'enfance, l'habitude de ne pas voir les problèmes en face, cela ne s'arrange pas avec l'âge.
Livre sympathique sans plus, une bonne détente, mais pas réellement mon genre de lecture, preuve que parfois je me trompe complètement dans mes choix! Si ce livre se veut une étude sur un certain art de vivre, c'est plutôt gentillet et pas très profond et limite fleur-bleue, malgré quelques situations imprévues. Vite lu, vite oublié.
Extraits :
- Et je prenais le bébé avec l'air détendu et le sang froid du ministre de l'Irlande du Nord quand on lui tend un mystérieux paquet au cours d'une promenade dans Belfast-Ouest*.
- Est-ce que tu ne crois pas que le monde est déjà assez cruel pour un nouveau-né sans en plus l'accabler du prénom de Prunella?
- J'avais pensé que ma jeunesse et ma liberté dureraient éternellement.
- Très vite mes absences sont devenues une habitude.
- Dans mon cas, il fallait renoncer à tout.
- Pour toi, il n'y a pas d'étranger, juste des amis que tu ne détestes pas encore.
- Le problème, ce n'était pas Catherine, ni les enfants. Ce n'était même pas Jim, Paul et Simon. C'était moi.
- Je ne mentais pas. Je trompais juste par omission.
- Je suppose que la différence entre Catherine et moi, c'est que lorsqu'elle mentait, elle ne dépassait pas un certain point.
- Au nord du fleuve, j'étais un mari et un père ; au sud du fleuve un jeune célibataire insouciant.
- Parent âgé ou petit enfant, c'est la même chose. Juste passer du temps avec eux, et tout le monde est heureux. Et même vous pour finir.
Éditions : Plon.
Titre original: The best a man can get. (2000)
*Quartiers catholiques et républicains de Belfast