neige__TV_004

Une nuit de noce agitée!
Certains d'entre vous se rappellent peut-être encore de cette chronique « Télévision ».
Cette nuit là, et le lendemain également, mon ordinateur avait pris un coup de chaud.
La cause, une émission de télévision qui, sans vraiment le nommer, parlait d'un film "La mariée rouge" qui est tiré d'un roman d'Hervé Jaouen. La dérive sanglante de ce couple fut-elle inspirée du film? Je ne sais pas car je n'ai pas regardé cette émission.
Or hier soir, ce magazine etait de nouveau diffusé ! Mais par hasard, j'avais regardé le programme de la télévision. Et j'ai donc pris mes précautions. Ouvert la fenêtre, installé un ventilateur, etc, etc...
Et j'ai bien fait. Le résultat fut-il pire ou meilleur que la dernière fois? Du point de vue des visites, ce fut supérieur, cela prouve que pas mal de gens ont fait des recherches. Vers 23h30, sur les 100 dernières visites, 99 concernaient « La Mariée rouge », le dernier survivant était « Delirium Tremens » de Ken Bruen ; mariée rouge et humour noir, c'était stendhalien!
J'ai trouvé à mon réveil, le courriel suivant de Jean-Yves Boivin qui s'occupe du (blog) site d'Hervé Jaouen :
Bonsoir Yvon,
J’imagine que ce soir vous étiez devant votre poste de télévision pour regarder la rediffusion de «Faites entrer l’accusé », consacrée à l’affaire Bourdin/Fasquel. Et que vous avez vu, à 23 h 10, le téléfilm « La Mariée rouge » évoqué.
Après cette évocation, j’ai constaté 101 visites sur le site de mon ami Hervé : en à peine une heure après la fin de l’émission. Mais ce qui est le plus étonnant, c’est que, la diffusion n’étant terminée, il y avait déjà des visites qui se bousculaient. Curieux phénomène. Les téléspectateurs regarderaient-ils et surferaient-ils en même temps ?
Comme vous, je m’attendais à ce pic de ce soir. De votre côté, je ne doute pas que votre blog a enregistré le phénomène. Peut-être plus conséquent (en terme de visites), comme pour moi, qu’en novembre  2007.
Pouvoir de la télé, pouvoir d’Internet… ce pourrait être un sujet de philo pour la prochaine épreuve du bac…
Kenavo.
Jean-Yves.
C'est exact que ce genre de situation prête à réflexion, un peu de sensationnalisme, une affaire sordide, un roman de grande qualité et des questions qui se posent. Un monde d'images et de communications avec, hélas, certaines dérives.
Est-ce de l'information, ce n'est pas à moi d'en juger? Un peu d'humour pour finir,une dernière remarque, messieurs les programmateurs de la télévision : ne me refaites pas ce coup là trop souvent, ou alors attendez que les nuits soient moins fraîches.
« Vive la mariée » même si parfois elle est trop belle! Et puis lisez le roman maintenant.
A bientôt.
Yvon.