Nouvelles_2008

Danevelloù Breizh (2008).
Nouvelles de Bretagne
Collectif
Note : 4 / 5 .
Le Danevelloù Breizh nouveau est arrivé!
Livre publié pour la Quinzaine des éditeurs de Bretagne, il est distribué gratuitement dans les librairies de Bretagne. Espérons qu'il rencontrera le même succès que l'édition de l'année dernière. Cette année, le thème choisi est « Le livre Brisé ».
Huit auteurs ont été sélectionnés : Michèle Astrud, Daniel Cario, Pierre Cottin, Philippe Dazy, Pierre Kerhervé, Sylvie le Bras, Charles Madézo, et Marc Nagels.Sylvie Le Braz, était déjà là l'année dernière avec sa nouvelle « Le stagiaire ».
« Livres par moitiés » dont le sous titre pourrait être, c'est la faute à Voltaire. Un homme plaqué par sa femme et sa maîtresse décide d'écrire un livre en deux parties. Il demande à ses fils de s'occuper de l'édition de cet ouvrage. Mais sa mort viendra tout compliquer.
Au 29ème siècle une nouvelle profession est née (désolé) « Loueur d'enfants ». Julia a du mal à s'endormir, le psychodoc examine son cas, alors c'est grave docteur :
-Tout cela est clair, vous souffrez d'une crise aiguë d'instinct maternel.
Mais dans une société aseptisée, chaque problème a une solution! Mais si celle-ci se révélait pire que la maladie?
Réussir le crime parfait, tout le monde en rêve, parfois, c'est fait pour un écrivain, mais à quel prix. C'est l'intrigue de « Un funeste manuscrit » un texte très intéressant.
« Mots de guerre », le titre pourrait être aussi « Maux de guerre » pour cet homme détruit par la guerre d'Algérie.Que fait-il la nuit quand les lumières brillent dans sa ferme et dans sa solitude?
« Le balcon spectral » ou « La femme lisant » est mon coup de coeur de ce livre. Un texte très poétique avec une écriture recherchée. Un joyau littéraire, et une surprise de taille! Un homme , dans un donjon, parle d'une femme et d'une bibliothèque, mais qui est cette femme? Un récit plein de mystère!
Le narrateur de « Jakez Le Glas » doit faire un texte pour les éditions « Top Braise », un portrait ou une nouvelle.Pourquoi pas le portrait Jakez le Glas, ce vieux marin qu'il rencontre au bistrot, il rédige dans sa tête pendant que l'autre raconte ses souvenirs. La pipe s'éteint, les bières sont finies, le rêve est-il lui aussi passé?Des hommes et des femmes et des livres, des personnages contrastés animent ce recueil de nouvelles.Un homme seul écrit pour le plaisir mais avec méthode, un couple dont la femme aimerait connaître les joies de la maternité dans un monde déshumanisé. Un ermite dans un village breton qui est-il vraiment? Robic est « Pilhaouer* », il trouve un manuscrit, que faire avec quand on ne sait pas lire? Le mettre au feu ou l'oublier dans une armoire? Un vieil homme doit pour vivre vendre petit à petit le contenu de sa bibliothèque, mais hélas certaines personnes ont des contraintes commerciales, donc le prix au kilo baisse.Une petite fille, nommée Aline, ne savait pas qu'il y avait eu dans le temps « Une époque muette » sans radios, ni télévisions et ni ordinateurs, mais avec des livres, des héros aussi, des vrais méconnus et d'autres de pacotilles.Chaque écrivain apporte son style et son écriture personnelle, c'est ce qui fait l'intérêt de mon point de vue de ce genre d'ouvrage que j'affectionne particulièrement.
Extraits :
- Cette pulsion salace entraîne son exclusion immédiate du château où il vivait innocent et heureux.
- ...il fit méthodiquement la liste des tentations qui, depuis Saint Antoine entraînent les humains vers une perte certaine.
- On sait que la chose peut exister en l'absence du mot.
- Oh! Docteur... Qu'allez vous imaginer! Jamais! Dans ce domaine, mon mari et moi-même suivons scrupuleusement les conseils de la Directive universelle de la copulation.
- Un bébé, c'est un bébé. Simplement je voudrais qu'il ressemble aussi peu que possible à ma femme ainsi qu'à moi même. Je ne voudrais pas que l'on puisse supposer que...enfin...vous me comprenez...
- Je rencontrais Anna Roumi, jeune et belle puisque j'en tombais amoureux.
- La guerre est la même, que tu sois biffin, tirailleur, chasseur ou para:
« Tu fermes ta gueule...tu marches, tu rampes, tu tires sur tout ce qui bouge »
- Elle retire ses souliers et écoute le baiser de ses pieds nus sur la pierre molle.
- Le livre est chemin d'errance, le livre est forêt. La bibliothèque véhicule des siècles de pensées élaborées.
- J'ai tant vécu qu'il ne me reste plus de vie.
- Depuis elle, pas une seule fois la réalité n'est venue hanter ma conscience.
- ...il salue chaque passant qu'il rencontre dans la rue Webcam.
- Il y a dans la bière des langueurs, des temps morts, des silences.
- Glas, en breton réunit les trois couleurs. Il n'y a pas de mots pour distinguer le vert du bleu dans cette langue maritime.
Éditions : Livre et lecture en Bretagne 2008.
Supplément à la revue « Pages de Bretagne »
* Chiffonnier en breton.
Chronique de l'année précédente ici.