La Gavotte du cochon.
Jean KERGRIST.
Note : 4,5 / 5.
De port en porc, franco de port, quelle vie de cochon!
Je continue ma lecture des "contes" de Jean Kergrist. Après "Barouf en campagne", entrons dans la danse (bretonne évidement!).
Malgré tout l'auteur pas trop téméraire commence par la préface! Déception, allons je m'attendais à plus de fantaisie, mais une phrase retient mon attention "J'ai en commun avec mes héros la conviction de me savoir fragile". Avec ses contes nous voyagerons et à bon conte (compte?).
Pour commencer direction la Russie avec "La petite photocopieuse" où la question est comment faire pour avoir une photocopieuse alors que tous les crédits ont été alloués à l'achat de mitaines spéciale écriture, je ne résume pas les noms soviétiques, avec leurs rallonges qui me laissent un peu désemparé.
"Une pipe pour le pope" ou le pope a t-il croqué la pomme! Vous attendez des explications, bon d'accord. Kyrina est pulpeuse et plus qu'accorte, je vous l'accorde. Mais est-ce ses charmes ou ses fromages de chèvre qui lui donnent le droit à une visite privée du monastère. Rien ne dit qu'elle a accordé ses faveurs au pope! Et puis le tabac n'est pas expressément interdit par la religion.
Dans "Et la mer?" ou comment faire le maximum de bénéfice sur l'échine d'un porc transporté de port en port, passant de statue de porc d'import, puis devenant au port suivant porc d'export! Cela va de soie (de porc)! Mais il semble que quelqu'un nous mène en bateau!
"Les falaises d'Etretat" ou en plus guilleret après une faute de frappe "les fadaises d'Etretat". Pour Eric Delarampe, (il a vraiment du mal à la passer) le concours de poésie, une fois encore rime avec déception.
"L'éclipse" ou attention au mélange. Le lambig et la marijuana normalement ne se prennent pas de la même manière. L'un se consomme, l'autre se consume. Le mélange des deux peut avoir des effets détonants.
"Un coeur très gros" ou les malheurs d'un brave homme. Cela n'a pas réellement chauffé dans la vie de Marcel, alors quand en voyage en Irlande il s'éprend d'une veuve, il est prêt à lui offrir son coeur. Quoi de plus normal!
"A chaque âge sa bouillie", ou les malheurs d'Antoinette. Ah Antoinette et son parfum "Fleur de Lisier" faute d'attirer les hommes, au moins son parfum la suivra jusqu'au bout.
Léonie où l'Ankou a maintenant des roues et un moteur. On le sait que la grande faucheuse doit passer un jour ou l'autre, pourquoi pas à quatre vingt ans, un soir d'ivresse gnôle et vin 5 étoiles. Mais les problèmes sont pour ceux qui restent!
La gavotte du cochon et Notes sur Jean Kergrist, ou comment se présenter. Merci L'auteur.
Un fonctionnaire (russe) rêve d'une photocopieuse, il sait que c'est une machine, mais il faut vaincre la bureaucratie!
Une bretonne, pilote dans le port de Brest, défend la morale humaine et animale et surtout l'intégrité de la mer.
Un poète courant après un grand prix de poésie dans la bonne ville d'Etretat, mais sa sombre machination politico-amoureuse encore une fois, ne lui donnera pas l'occasion de se venger de sa belle famille.
Des femmes de la grecque vendeuse de fromage de chèvre à Antoinette fleurant bon la campagne, il y en a pour tous les goûts.
Encore quelques éclats de rire assurés, à lire pour rire. Pourtant certaines situations n'ont rien de comique.
J'ai failli oublié de signaler la venue d'un nouveau saint dans le calendrier breton "Saint Lisier". Un homme qui vécut toute sa vie en odeur de sainteté!
Extraits:
- La lettre du 14eme bureau de la planification administrative lui proposait cependant une solution.
- "L'essence précède t-elle l'existence?"
- Tout à l'heure le frère portier va tomber directement en enfer en regardant ses cuisses.
- Un prix spécial féminin, créé pour l'occasion, offrait à la future gagnante, dix ans de soutiens-gorges gratuits.
- J'habite le Centre-Bretagne et le Centre-Bretagne m'habite. Principe de plaisir.
- Personne ne sait plus très bien ce qui déclenche le grand charivari.
- Aujourd'hui il est fortement décidé à prendre en main la vieille charrue de son destin.
- De la nécessité de toujours bien vérifier le calibrage avant usage. Surtout pour se pendre, pour laisser une dernière chance au destin.
- Restait le parfum d'Antoinette authentique et tenace.
- Léonie, en plus d'aller sur ses quatre vingt ans, allait maintenant sur ses un gramme cinquante à l'échelle du biniou. Mais comme elle n'avait pas de permis, elle ne risquait pas la suspension.
Éditions : Contes toujours. (2001)