img154   

                

Le visage du mal et autres nouvelles
Frank O'CONNOR
Note: 3,5.
Le visage de la ville de Cork.
Recueil de 13 nouvelles d’un des irlandais les plus prolifiques du genre (200 nouvelles publiées) et le plus perfectionniste (certaines existent en 10 versions). Les traductions en français sont rares, à part l’excellent recueil "Les Hôtes de la nation".Ces nouvelles sont étranges et souvent complexes et pas forcément de lecture facile.
Les enfants sont les héros malgré eux de certaines nouvelles, Dans la nouvelle qui donne son titre à l’ouvrage Charlie n’est pas foncièrement un mauvais garçon, mais son père, sombre brute, policier de son état, le pousse vers la délinquance. Dans "Un génie" un garçon incompris se plaint de son sort :
-je pourrais aussi bien devenir prêtre. Je sentais que c’était un piètre sort, triste et solitaire, de n’être qu’un génie.
Un enfant confesse qu’il veut tuer sa grand-mère, le prêtre l’absout, lui donne des bonbons à la grande confusion de sa sœur.
Dans "Le parangon", un enfant va voir son père qui a refait sa vie en Angleterre, voyage qui bouleversera le reste de son existence. L’exil des ouvriers irlandais en Angleterre pendant la guerre est évoqué dans "Darcy au pays de la jeunesse ".
Deux prêtres découvrent qu’ils ont la même passion, le jeu, où dans "L’homme de la maison", un enfant repentant avoue à sa mère malade qu’il a bu son sirop et acheté des bonbons avec l’argent du cierge qu’il devait brûler à l’église.
Le mal est partout, mais est-il grave pour ces enfants qui pêchent par ignorance.
Extrait :
-Jusque là, notre ville n’avais pas eu de véritable génie, et j’étais décidé à combler ce manque.
-Jimmy se dit soudain qu’il ne parviendrait peut-être jamais à demander une explication à son père.
Editions: Terre de Brume.