L'analyste.
John KATZENBACH.
note: 4,5 / 5.
Quand la proie devient chasseur !
Quand le psychanalyste Frederick Starks trouve une lettre dans la salle d’attente de son cabinet, sa vie bascule dans le drame.
" Heureux 53e anniversaire, docteur. Bienvenu au premier jour de votre mort " Qui peut bien lui en vouloir à ce point ? Sa vie est en péril et celle de sa famille également. Cette lettre est signée "Rumplestilskin ", le mauvais génie des contes d’Anderson. Il donne à Starks le choix, soit il le retrouve, soit il doit se suicider, sinon un de ses parents figurant dans la lettre sera tué. La chasse commence.
Vivant confortablement, mais sans excès, le Dr Starks, veuf aux habitudes bien installées, ne comprends pas cette haine qui le touche. Il fait la connaissance de Virgil, la messagère de Monsieur R. qui vient l’avertir, il a quinze jours pour réussir. Si la police est prévenue, quelqu’un mourra, puis un autre, ainsi de suite, tout dépend de lui. Son monde s’effondre, une de ses petites-nièces de 14 ans découvre des photos pornographiques dans son vestiaire à l’école. Un de ses patients se suicide en laissant un mot "Je demande pardon à toutes les personnes concernées, sauf au Docteur Starks " L’ordre des psychanalystes de New-York l’avertit qu’une de ses patientes a porté plainte pour viol. Ses déclarations d’impôts et son ordinateur sont volés, son appartement visité, puis inondé. Ses comptes en banque sont vidés. Son ancien professeur lui écrit "Je vous prie de ne plus me contacter, quelle qu’en soit la raison ou le but" La seule solution est de disparaître. Il simule un suicide et rebâtit sa vie et prépare sa vengeance. Il vole l’identité d’un clochard, gagne sa vie comme commis d’épicerie, et comme agent d’entretien. Pendant ce temps, minutieusement il recherche Monsieur R. et ses complices. Par qui et pourquoi sa vie a été détruite ? Cette question lancinante l’obsède. Frederick Starks est un homme très ordinaire, qui a du à un moment ou à un autre faire un mauvais choix, mais quand ? Sa transformation en homme traqué est édifiante, il apprend le tir, fait du sport, transgresse les lois, menace des mourants, mais sa vie est en jeu. Pendant son enquête nous descendons avec lui dans l’abject d’une vie de famille brisée, de femmes battues et violées. Du personnage de monsieur R, nous découvrirons petit à petit la personnalité, les motifs de sa vengeance. Des gens sont déjà morts pour cela, sa haine profonde envers le monde, sa profession et sa famille. La vengeance du Dr Starks sera machiavélique.
Très bonne surprise que cet écrivain dont je n’avais jamais entendu parler. Je ne savais même pas que je possédais ce livre, mais miracle du rangement de printemps, il est apparu. Une double découverte, bien agréable en somme.
Titre original : The Analyst (2002)
Editions : Presse de la Cité/ Sang d'encre.