Love Song

Nikki Gemmell

La note 4

Suis-je condamnée à mourir ici avant même que ma vie ait commencée ?.
Cette phrase est extraite du journal intime de Lillie Bird, elle est écrite le jour de ses 21 ans. En exil, Lillie raconte à son enfant à naître ses années de jeunesse et sa quête de la vie après 8 années passées en recluse.
Elle vivait dans une communauté religieuse fondamentaliste de la campagne australienne, puis elle fut cloîtrée dans la maison familiale, à l'âge de 13 ans pour avoir mis le feu à son école. Ses parents acceptent la sentence, son nom est banni. Ses rares sorties étaient la nuit, ou à la ville voisine, elle partait alors cachée sous une couverture à l'arrière de la voiture de ses parents. Ses seules distractions : les six livres qu'elle empruntait au bibliobus par mois. Puis à 21 ans ses parents la confient à son grand-père, Cédric qu'elle ne connaît pas. Elle part en Angleterre. Richard, un ami de sa mère lui sert de chaperon pour le voyage. Son grand-père habite un cottage, près d'une demeure en ruine, elle y rencontre Dan photographe australien comme elle qui l'emmène vivre à Londres, où pense
t-il sa "vie réelle" peut commencer. A son retour en Australie, elle apprendra la vérité sur cet incendie et que la communauté n'est pas disposée à accepter son retour. La solitude l'attend de nouveau.
Lillie, frêle jeune fille qui est à la recherche d'elle-même après ses années coupées du monde, mais tout va trop vite pour elle. Après la solitude en Australie, sa vie en Angleterre avec son grand-père Cédric n'est pas des plus enrichissantes. Cédric qui écrit un livre sur les vieilles maisons anglaises se sert d'elle comme secrétaire, seule Anna la sœur de sa mère lui prodigue quelque réconfort. Richard ami de sa mère deviendra son amant mais cet homme à femmes est incapable de l'aimer. Dan, fils d'un policier australien lui fera découvrir la vie d'une bande de marginaux londoniens et l'amour.
Pas de grande description des paysages australiens, dans ce livre plus intimiste que "Noces Sauvages" et, dont la plus grande partie se déroule en Grande-Bretagne. La confession de cette femme à cet enfant à naître est poignante. Le refus du pardon de ces religieux et l'hypocrisie et le mensonge de tous ont anéanti la vie de Lillie. Le monde masculin ne sort pas grandi de ce récit, que j'ai beaucoup aimé.