1974

David Peace

Prix du roman noir étranger, Cognac 2002

La note: 3,5

Quand Leeds file un mauvais coton !

Premier roman du quatuor de Leeds, il est suivi de 1977, 1980 et 1983. J’ai des sentiments très partagés mais plutôt bon en définitive.

Un journaliste, personnage inclassable, grande gueule et porté sur la bouteille enquête sur le meurtre particulièrement atroce d’une petite fille. Il fait le rapprochement avec plusieurs crimes de ce genre dans le Yorkshire. Tout et tous se liguent contre lui, ses amis meurent, ses témoins également, il est passé à tabac par la police. L’action se passe au moment des fêtes de Noël, pas réellement gaies dans une ville qui était déjà sur son déclin.

" Un restaurant qui ne servait pas de repas, et un hôtel qui n’avait pas de lits, voilà le Gaiety "

Les personnages semblent être une galerie de pourris, corrompus, assoiffés de pouvoir et d’argent. Même le héros est limite, insupportable parfois mais bizarre et insaisissable.

L’écriture est chaotique et la lecture ardue, j’ai failli abandonner plusieurs fois. Ce livre laisse une impression étrange : je voulais savoir qui était l’assassin mais j’avais hâte de le finir car il est très dur à tout point de vue. Je vais laisser passer un moment avant de lire 1977. Seule touche un peu amusante pour moi, je vivais à Londres à cette époque, et de retrouver les noms de Peter Lorimer et de Gordon Mc Queen, footballeurs de Leeds United m’a rajeuni, ainsi que la musique écoutée par les personnages.

Autre œuvre de l’auteur dans ma bibliothèque :

1980